… www.forum-le-nautile.com …

bxa22vnklusn.forum-le-nautile.com. gv-no2wa4iqyhtseg.dv.googlehosted.com Le.Nautile - Partage des Savoirs :: L'Insuline - Découverte Canadienne -
Le.Nautile - Partage des Savoirs Forum Index Le.Nautile - Partage des Savoirs
De l'Homme à l'animal
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Certification du label Qualité : forum-le-nautile.com certifié de qualité par DNSLookUp Traduction des 58ères langues officielles en sélectionnant la langue de votre choix.
L'Insuline - Découverte Canadienne -

 
Post new topic   Reply to topic    Le.Nautile - Partage des Savoirs Forum Index -> PONT INTERMÉDIAIRE TRIBORD -> Sciences & Recherches -> Recherche Biomédicale
Previous topic :: Next topic  
Author Message
K 2
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 13 Jul 2013
Posts: 7,206
Localisation: 887 Pays, parfois au-delà
Masculin
Point(s): 8,005,470
Moyenne de points: 1,110.95
Animaux: 0
K 2

PostPosted: Sun 25 Aug - 04:40 (2013)    Post subject: L'Insuline - Découverte Canadienne - Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
Source : http://www.mta.ca/faculty/arts/canadian_studies/francais/realites/guide/med…


K 2 Présente


La médecine au Canada : les médecins et leurs découvertes Discoveries
 

Partie II : Découvertes médicales
De nombreux progrès médicaux marquants ont été réalisés au Canada au cours du XXe siècle et ont été reconnues dans le monde entier à titre de contributions importantes à la prévention et au traitement des maladies. La découverte médicale canadienne la mieux connue est sans aucun doute celle de l'insuline, réalisée en 1921-1922 par Frederick Banting et Charles Best. L'insuline sauve des vies et, bien qu'elle ne guérisse pas la maladie, demeure encore aujourd'hui l'unique traitement efficace du diabète. D'autres innovations médicales canadiennes remarquables sont le Pablum et la recherche sur l'alimentation des enfants, réalisés au Hospital for Sick Children de Toronto, la première installation mobile de transfusion sanguine du monde, mise sur pied par le Canadien Norman Bethune sur les champs de bataille d'Espagne et de Chine, et la « technique de l'école de Montréal », traitement chirurgical de l'épilepsie appliqué par le neurochirurgien Wilder Penfield. Ces innovations médicales, entre autres, ont modifié la pratique de la médecine et amélioré les traitements dispensés aux malades.
Une grande découverte canadienne : l'insuline
Sir Frederick Banting et Dr Charles Best sont peut-être les personnalités médicales canadiennes les mieux connues. Leur nom évoque la découverte de l'insuline, réalisée à l'Université de Toronto en 1921-1922. L'insuline est un traitement qui sauve la vie des personnes atteintes de diabète et a été saluée comme l'une des plus grandes découvertes médicales du XXe siècle. En réalité, cependant, la découverte de l'insuline est le fruit d'un travail de collaboration, ayant été réalisée par une équipe de recherche formée de quatre hommes : le médecin Frederick Banting, l'étudiant diplômé Charles Best, le professeur de physiologie J.J.R. Macleod et le biochimiste J.B. Collip.
Le diabète (diabetes mellitus en latin) est un trouble causé par l'incapacité de l'organisme à assimiler certaines substances, particulièrement le sucre. Si l'organisme est incapable de métaboliser les aliments (les transformer pour produire de l'énergie) parce qu'il lui manque une hormone protéique produite par le pancréas, cela provoque un taux élevé de sucre dans le sang et l'urine. De là vient l'un des premiers noms donnés à cette affection : la « maladie du sucre ». Avant 1922, quand on avait diagnostiqué le diabète, on imposait au malade une diète spéciale : il ne recevait que la quantité de nourriture que son organisme pouvait métaboliser. Cette diète était si rigoureuse que les personnes atteintes de diabète perdaient beaucoup de poids et devenaient squelettiques. C'était en fait un traitement à mourir de faim, qui prévenait pendant quelques mois, peut-être un an, la mort causée par le diabète, mais les malades mouraient de malnutrition et d'inanition. En 1921, Banting émet l'hypothèse que la sécrétion interne du pancréas (l'hormone protéique qui assure le métabolisme) provient des cellules de cet organe. Auparavant, personne ne comprenait le fonctionnement de la maladie.
Frederick Banting (1891-1941), diplômé de la faculté de médecine de l'Université de Toronto, revient à cette université pour demander s'il est possible d'utiliser des installations de laboratoire pour vérifier son hypothèse sur la sécrétion interne du pancréas. Le responsable est John James Rickard Macleod (1876-1935), professeur de physiologie, qui a lui-même une réputation internationale comme spécialiste du métabolisme des hydrates de carbone. Il accepte sans enthousiasme d'appuyer les recherches de Banting en lui prêtant son laboratoire et en lui offrant l'aide de l'étudiant diplômé Charles Best pendant l'été 1921. En mai 1921, Banting ferme son cabinet de médecin de London, en Ontario (où sa clientèle s'accroît constamment), et s'installe à Toronto.
L'été est long et chaud à Toronto cette année-là. Le laboratoire, non climatisé, est inconfortable et ne permet pas de pratiquer de façon sanitaire la chirurgie expérimentale. Banting travaillait encore à mettre au point la technique chirurgicale visant à rendre les chiens diabétiques. Pour diverses raisons, Banting et Best ont de la difficulté à garder vivants leurs chiens de laboratoire et doivent se mettre à acheter d'autres chiens dans les rues de Toronto. (Beaucoup de gens soupçonnent l'existence d'un commerce d'animaux familiers volés et vendus aux universités à des fins de recherche. Banting et Best ne sont au courant d'aucun trafic de chiens; croyant que ce sont des chiens errants, ils les paient de 1 $ à 3 $ chacun.) Dans leur laboratoire de recherche, leurs premiers travaux sont frustrants et souvent décourageants. Banting finit par améliorer l'exécution de la difficile intervention chirurgicale qu'il pratique sur les animaux; Best et lui apprennent ensemble à mesurer le taux de sucre dans le sang de leurs chiens. Vers la fin de l'été, les deux chercheurs obtiennent des résultats très encourageants qui montrent qu'ils sont sur une bonne piste. Le professeur Macleod accepte de continuer de soutenir les recherches de Banting et de Best. Il fournit à Banting de meilleures installations, un plus grand nombre d'animaux et un salaire, et l'équipe de recherche est augmentée au moment d'entreprendre une nouvelle étape.
James Bertram Collip (1892-1965) est docteur en biochimie. Il était professeur titulaire à l'Université de l'Alberta et était allé à Toronto pour travailler à un autre projet pendant une année sabbatique en 1921-1922. Il se joint à l'équipe de recherche à l'automne 1921 et commence à travailler à raffiner des extraits et à en produire des quantités suffisantes pour les essais cliniques. Il travaille dans un laboratoire à part, assez loin de celui de Banting et Best. Sa contribution au projet consiste à produire un extrait purifié du pancréas, dont les impuretés sont enlevées mais qui contient toujours l'agent antidiabétique.
Le temps est venu d'essayer le nouvel extrait avec les malades. Un premier extrait obtenu par Banting et Best et administré à un malade se montre inefficace en janvier 1922. Quelques jours plus tard, l'extrait de Collip est injecté au même malade et donne de tout autres résultats. Leonard Thompson, 14 ans, est diabétique depuis 1919, ne pèse que 65 livres et est sur le point de sombrer dans le coma et de mourir. Une fois qu'il a reçu l'extrait de Collip, les symptômes de Thompson commencent à disparaître, le taux de sucre dans son sang revient à la normale, et ses capacités physiques et mentales augmentent. Les résultats sont indiscutables : l'extrait de pancréas a un effet antidiabétique important sur les humains. C'est un triomphe magnifique : l'extrait contient les sécrétions internes du pancréas, et il rétablit les fonctions métaboliques normales des personnes atteintes de diabète. Le nouvel extrait est nommé insuline.
Lorsque se répand la nouvelle de l'efficacité de l'insuline pour les diabétiques, des centaines et des milliers de malades, de familles et de médecins veulent obtenir le traitement. L'équipe de recherche de Toronto a un problème : elle ne peut pas produire assez d'insuline pour répondre à la demande! La firme Connaught Anti-Toxin Laboratories, de l'Université de Toronto, ne peut pas en fabriquer une quantité suffisante. Une compagnie américaine, Eli Lilly and Company, d'Indianapolis, accepte de collaborer avec les gens de Toronto pour tenter de produire plus d'insuline. En Grande-Bretagne, le Conseil de la recherche médicale entreprend de développer la production d'insuline. À mesure que les quantités augmentent, plus d'enfants et d'adultes diabétiques reçoivent un traitement qui leur sauve la vie.
La découverte de l'insuline est une percée médicale remarquable. Les réussites se multiplient : des centaines de personnes qui auraient perdu la vie sont sauvées par le nouveau traitement. Ted Ryder, 5 ans, qui pèse 26 livres, reçoit sa première injection d'insuline à Toronto en juillet 1922; il vivra jusqu'en 1993. En 1922, Elizabeth Hughes, 14 ans, est sur le point de mourir d'inanition; elle commence immédiatement ses traitements à l'insuline et continuera de les suivre pendant 59 ans. En hommage à cette réussite, le prix Nobel de physiologie et de médecine est décerné en 1923 à Frederick Banting et à J.J.R. Macleod, qui partagent ensuite leur prix avec Charles Best et J.B. Collip respectivement.
Après la grande découverte, les membres de l'équipe de recherche n'ont plus guère de contacts entre eux. Macleod retourne en Écosse en 1928 et y décède en 1935. Banting reçoit une chaire de recherche médicale à l'Université de Toronto et fait campagne pour l'amélioration des installations et du financement de la recherche médicale au Canada. Il meurt en 1941 dans l'écrasement d'un avion à Terre-Neuve en se rendant en Grande-Bretagne pour une mission de guerre officielle. Collip devient dans les années 1930 un éminent chercheur en endocrinologie, passant à l'Université McGill, puis à la University of Western Ontario, où il est doyen de la faculté de médecine. Il décède en 1965. Best, âgé de 29 ans seulement, remplace Macleod en tant que professeur de physiologie à l'Université de Toronto. Il continue ses recherches sur les propriétés de l'insuline et sur d'autres sujets, devient président du Banting and Best Diabetes Centre après la mort de Banting et reçoit pendant toute sa vie de nombreux honneurs en raison de ses travaux sur l'insuline. Il décède en 1978.

_______________
Rappelons que l'intelligence n'est pas faite pour briller mais pour s'adapter et comprendre.
TEHODORIC


Back to top
110
Admin
Admin

Offline

Joined: 17 Aug 2013
Posts: 3,995
Localisation: Paris / Montréal (Qc)
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 猪 Cochon
Point(s): 8,388,607
Moyenne de points: 2,099.78
Animaux: 2
NON

PostPosted: Tue 27 Aug - 08:50 (2013)    Post subject: L'Insuline - Découverte Canadienne - Reply with quote

Je n'aurais jamais pensé que cette fabuleuse découverte était canadienne ! Okay
_______________
Quand je fais le mal, je le fais de moi-même. Quand je fais le bien, c'est dieu qui le fait au travers de moi. Donc, ma manière de coopérer avec lui, c'est qu'il opère seul. PLANCK


Back to top
Skype
Violette
Guest

Offline




PostPosted: Tue 27 Aug - 10:11 (2013)    Post subject: L'Insuline - Découverte Canadienne - Reply with quote

Okay

Back to top
K 2
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 13 Jul 2013
Posts: 7,206
Localisation: 887 Pays, parfois au-delà
Masculin
Point(s): 8,005,470
Moyenne de points: 1,110.95
Animaux: 0
K 2

PostPosted: Tue 27 Aug - 22:32 (2013)    Post subject: L'Insuline - Découverte Canadienne - Reply with quote

K 2 Remercie ses Amours...
_______________
Rappelons que l'intelligence n'est pas faite pour briller mais pour s'adapter et comprendre.
TEHODORIC


Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Le.Nautile - Partage des Savoirs Forum Index -> PONT INTERMÉDIAIRE TRIBORD -> Sciences & Recherches -> Recherche Biomédicale All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation

Template SG-1 by Dav.bo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

... ga(‘set’, ‘&uid’, {}); // Définir l'ID utilisateur partir du paramètre user_id de l'utilisateur connecté. ... http://localhost:8080 https://myproductionurl.www.forum-le-nautile.com (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','https://www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-51495022-1', 'auto'); ga('require', 'GTM-WGNFT9W'); ga('send', 'pageview');