… www.forum-le-nautile.com …

bxa22vnklusn.forum-le-nautile.com. gv-no2wa4iqyhtseg.dv.googlehosted.com Le.Nautile - Partage des Savoirs :: Une autre Terre
Le.Nautile - Partage des Savoirs Forum Index Le.Nautile - Partage des Savoirs
De l'Homme à l'animal
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Certification du label Qualité : forum-le-nautile.com certifié de qualité par DNSLookUp Traduction des 58ères langues officielles en sélectionnant la langue de votre choix.
Une autre Terre

 
Post new topic   Reply to topic    Le.Nautile - Partage des Savoirs Forum Index -> PONT SUPÉRIEUR BABORD -> Astronomie
Previous topic :: Next topic  
Author Message
K 2
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 13 Jul 2013
Posts: 7,206
Localisation: 887 Pays, parfois au-delà
Masculin
Point(s): 8,005,470
Moyenne de points: 1,110.95
Animaux: 0
K 2

PostPosted: Mon 9 Sep - 16:14 (2013)    Post subject: Une autre Terre Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
K 2 Présente

Découverte majeure d'une autre Terre, en dehors de votre système solaire :


_______________
Rappelons que l'intelligence n'est pas faite pour briller mais pour s'adapter et comprendre.
TEHODORIC


Back to top
K 2
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 13 Jul 2013
Posts: 7,206
Localisation: 887 Pays, parfois au-delà
Masculin
Point(s): 8,005,470
Moyenne de points: 1,110.95
Animaux: 0
K 2

PostPosted: Sun 15 Sep - 00:13 (2013)    Post subject: Une autre Terre Reply with quote

Source : http://www.gurumed.org/2013/05/04/face-lexcentricit-de-notre-systme-solaire…

K 2 Présente la Vie en dehors de votre système solaire

Face à l’excentricité de notre système solaire, la recherche d’une vie extraterrestre nécessite de sortir des sentiers battus

Après 20 ans de recherche, depuis les premières découvertes de planètes en dehors de notre système solaire, les scientifiques ont conclu que la Terre et ses voisines font partie d’un système relativement rare dans un zoo cosmique diversifiée, qui comprend une grande variété de planètes aux différentes tailles, orbites et étoiles parentes.  
Les systèmes les plus courants contiennent une ou plusieurs planètes, d’une à trois fois plus grandes que la Terre, toutes dans une orbite plus proche de leur étoile que la Terre ne l’est du soleil, selon l’astronome Andrew Howard à l’Université d’Hawaii dont l’étude a été publiée cette semaine (lien plus bas).  
Les grandes planètes de la taille de Jupiter sont beaucoup moins fréquentes que celles qui sont situées entre la taille de la Terre et celle de Neptune, dont aucune ne figure dans notre système solaire. 
Ci-dessous : Le Guru en profite pour vous faire découvrir une documentation assez complète de notre système solaire dont sont tirées ces deux représentations. Ce sont toutes les planètes qui composent notre système solaire et plus bas, toutes ces lunes. Réalisée par la NASA et au format PDF, ici  : Our Solar System.
 
L’analyse d’Andrew Howard est basé sur quelques 900 planètes extrasolaires détectées jusqu’à maintenant, notamment par le télescope spatial Kepler, plus quelques milliers d’autres mondes candidats (encore en cours d’analyses). La liste, qui grandit presque tous les jours, comprend des planètes de toutes les tailles et orbites, y compris une poignée située dans ce qu’on appelle des “zones habitables” où les températures sur leurs surfaces seraient adaptées à l’eau liquide. L’eau, ou au moins un type de liquide, qui est considérée comme nécessaires à la vie.  
Cependant, ces mondes potentiellement porteurs de vie n’ont pas nécessairement les mêmes pressions et compositions atmosphériques que la Terre, et ils pourraient être aussi éloignés d’une étoile parente que Jupiter ne l’est du Soleil, par exemple. 
Howard averti que les zones habitables restent difficiles à définir, car la distance d’une planète à partir de son étoile n’est pas la seule condition à la présence d’eau à sa surface. Par exemple, la nature de son atmosphère est un autre facteur clé pour savoir si elle conserve la bonne quantité de chaleur pour maintenir des océans de surface stable. 
Et Howard de rajouter :  
Quote:
Et la zone habitable ne signifie pas qu’elle est habitée. Cela signifie simplement que la température est la bonne pour que l’eau puisse exister à l’état liquide, si de l’eau est présente sur cette planète… 
Dans une étude liée (lien plus bas), l’astrophysicienne Sara Seager du MIT (Massachusetts Institute of Technology) souligne qu’avec une telle collection d’exoplanètes trouvées jusqu’à présent, l’idée des scientifiques sur les zones habitables pourrait être trop étroite. Il faut, selon Seager, adopter une vision plus large. 
Les deux études tirent à peu près les mêmes conclusions et, en fin de compte, les scientifiques veulent chercher une atmosphère semblable à celle de la Terre, sur des planètes dont les signatures chimiques seraient révélatrices d’une présence d’oxygène et d’autres signes de vie.  
L’étude d’Andrew Howard publiée sur Science : Observed Properties of Extrasolar Planets et celle de l’astrophysicienne Sara Seager : Exoplanet Habitability

_______________
Rappelons que l'intelligence n'est pas faite pour briller mais pour s'adapter et comprendre.
TEHODORIC


Back to top
K 2
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 13 Jul 2013
Posts: 7,206
Localisation: 887 Pays, parfois au-delà
Masculin
Point(s): 8,005,470
Moyenne de points: 1,110.95
Animaux: 0
K 2

PostPosted: Sun 15 Sep - 00:15 (2013)    Post subject: Une autre Terre Reply with quote

Source : http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/f/fiche-article-une-vie-ailleurs-dans…

K 2 Présente

L'évolution chimique des autres planètes a-t-elle conduit à plusieurs genèses de la vie ? L'exploration du Système solaire laisse espérer la découverte prochaine d'une vie extraterrestre.
François Raulin


Compléments
dossier_60_p082087_encadres1.pdf
dossier_60_p082087_encadres2.pdf


D epuis que nous savons nous extraire de la gravité terrestre, la possibilité s'offre à nous d'aller voir « sur place » si d'autres objets planétaires du Système solaire abritent la vie. Cette quête scientifique et technologique a commencé voici presque un demi-siècle. Elle fait partie de l'exobiologie (ou astrobiologie), c'est-à-dire l'étude de la vie dans l'Univers, de ses origines, de sa distribution et de son évolution, ainsi que des structures et des processus qui y sont associées. Elle n'a pas encore permis la découverte d'un système vivant extraterrestre, mais a déjà conduit à l'identification de quelques environnements, en dehors de la Terre, susceptibles d'abriter ou d'avoir abrité la vie.
Pour rechercher ailleurs les traces d'une vie présente ou passée, nous devons bien connaître l'exemple terrestre, seule référence disponible. Les réflexions sur les conditions environnementales nécessaires à l'apparition de la vie guident la sélection des objets extraterrestres d'intérêt exobiologique. De même, l'examen de la vie dans des conditions extrêmes fournit des cas d'adaptation à des conditions régnant sur d'autres planètes. Les études menées depuis 50 ans confirment l'importance de l'eau liquide et de la matière organique (c'est-à-dire à base de carbone) dans l'émergence et le développement du vivant sur la Terre. Les exobiologistes privilégient par conséquent les environnements où ces deux ingrédients sont présents simultanément, avec des sources d'énergie....
_______________
Rappelons que l'intelligence n'est pas faite pour briller mais pour s'adapter et comprendre.
TEHODORIC


Back to top
K 2
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 13 Jul 2013
Posts: 7,206
Localisation: 887 Pays, parfois au-delà
Masculin
Point(s): 8,005,470
Moyenne de points: 1,110.95
Animaux: 0
K 2

PostPosted: Sun 15 Sep - 00:17 (2013)    Post subject: Une autre Terre Reply with quote

Source : http://www.lemonde.fr/sciences/article/2013/04/18/decouverte-de-deux-exopla…

K 2 Présente

Vue d'artiste, diffusée par le Harvard Smithsonian Center for Astrophysics, des exoplanètes Kepler-62e et f. | AP
Une équipe internationale d'astronomes a découvert à l'aide du télescope spatial américain Kepler deux planètes hors de notre système solaire, où la vie pourrait en théorie potentiellement exister. "A partir de ce qu'on peut observer, à savoir leur rayon et la durée de leur orbite autour de leur étoile, ces deux exoplanètes sont les objets les plus similaires à la Terre jamais trouvés", explique Justin Crepp, un astrophysicien de l'université Notre-Dame (Indiana), un des coauteurs de cette découverte publiée dans la revue américaine Science vendredi 19 avril.
Ces deux planètes, baptisées "Kepler-62 e" et "Kepler-62 f", font partie d'un système stellaire de cinq planètes, et ont respectivement un rayon de 1,41 et 1,61 fois celui de la Terre. Elles se trouvent également à une distance habitable de leur étoile, Kepler-62, où la température n'est ni trop chaude ni trop froide pour permettre à l'eau d'exister à l'état liquide, assurent ces astronomes. "Nous ignorons si Kepler-62e et -62f sont rocheuses, si elles ont une atmosphère ou abritent de l'eau, précisent-ils cependant. Tant que nous ne disposons pas de données spectrométriques de leur atmosphère, nous ne pouvons déterminer si elle sont réellement habitables." En fait "aucune mission actuelle, prévue ou même imaginable ne pourrait montrer si ces planètes sont habitables", souligne la revue Science dans un article accompagnant les données qu'elle publie. En raison de l'éloignement du système solaire Kepler-62.
DE ROCHE OU DE GLACE
Ces deux exoplanètes sont les plus éloignées de l'étoile parmi les cinq planètes du système et reçoivent un rayonnement similaire à celui de Vénus et de Mars par le Soleil. Leur taille laisse penser que ces deux exoplanètes sont soit rocheuses, comme la Terre, ou formée de glace d'eau. D'autres recherches ont montré que des planètes d'un rayon inférieur à 1,6 fois celui de la Terre ont une densité compatible avec une composition rocheuse.
Les astronomes détectent des exoplanètes en mesurant la diminution d'intensité lumineuse de l'étoile quand des planètes passent devant. Justin Crepp a détecté une ombre sur l'étoile Kepler-62 il y a environ un an, suivi de plusieurs mois de mesures détaillées pour confirmer l'observation. On ne "voit" donc pas ces exoplanètes comme on peut observer celles de notre propre système solaire, mais on déduit leur masse et leur taille du temps qu'elles mettent à tourner autour de leur étoile.
Lancé en 2009 par la NASA, le télescope Kepler scrute plus de cent mille étoiles ressemblant à notre soleil, situées dans les constellations du Cygne et de la Lyre. Il a pour mission de rechercher des planètes sœurs de la Terre pouvant abriter la vie dans notre galaxie, la Voie lactée. Kepler a jusqu'à présent détecté et confirmé la découverte de plus de soixante exoplanètes.
_______________
Rappelons que l'intelligence n'est pas faite pour briller mais pour s'adapter et comprendre.
TEHODORIC


Back to top
K 2
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 13 Jul 2013
Posts: 7,206
Localisation: 887 Pays, parfois au-delà
Masculin
Point(s): 8,005,470
Moyenne de points: 1,110.95
Animaux: 0
K 2

PostPosted: Sun 15 Sep - 00:18 (2013)    Post subject: Une autre Terre Reply with quote

Source : http://www.universcience.fr/fr/science-actualites/expo-dossier-as/wl/124810…


K 2 Présente

400 ans après Galilée : le système solaire revisité





Vous qui fûtes le premier en cette année 1609 à observer notre système solaire à travers une lunette astronomique, que verriez-vous si vous pointiez votre instrument aujourd'hui ? Quelques planètes et lunes en plus, une planète devenue « naine » et des sondes que nous, les Terriens, avons envoyées aux quatre coins du système solaire. Certaines sondes se sont mises en orbite autour d'astres photographiés sous toutes les coutures, y déposant même parfois des robots explorateurs. D'autres sondes, l'auriez-vous imaginé, ont atteint les limites du système solaire, à quelque 15 milliards de kilomètres !
Certes la Terre tourne toujours autour du Soleil mais quelle leçon tireriez-vous de la découverte de systèmes planétaires autour d'autres étoiles que la nôtre ? Et à l'heure où de nouvelles planètes sont continuellement mises au jour en dehors de notre système solaire, feriez-vous partie de ceux qui espèrent trouver de la vie ailleurs que sur Terre ? Revenons à notre vieille Lune, dont vous aviez observé la surface il y a tout juste 400 ans. Saviez-vous qu'elle vient de fêter un autre anniversaire, les 40 ans de la visite des premiers hommes ? Des Américains à l'époque. Mais aujourd'hui, tout le monde veut la Lune ! Les Chinois, les Russes, les Japonais, peut-être les Européens et de nouveau les Américains qui lorgnent aussi du côté de la planète rouge. Des hommes sur Mars, on nous l'annonce pour le XXIe siècle. Vous y croyez, vous ?
Isabelle Bousquet et Alain Labouze 
Rédaction : Lise Barnéoud. Conseiller scientifique : Francis Rocard. Rédaction en chef : Isabelle Bousquet et Alain Labouze. 
Isabelle Bousquet et Alain Labouze le 03/12/2010
_______________
Rappelons que l'intelligence n'est pas faite pour briller mais pour s'adapter et comprendre.
TEHODORIC


Back to top
K 2
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 13 Jul 2013
Posts: 7,206
Localisation: 887 Pays, parfois au-delà
Masculin
Point(s): 8,005,470
Moyenne de points: 1,110.95
Animaux: 0
K 2

PostPosted: Sun 15 Sep - 00:20 (2013)    Post subject: Une autre Terre Reply with quote

Source : http://www2.cnrs.fr/journal/2857.htm

K 2 Présente

Exobiologie
La vie : où, quand, comment ?Où en est la recherche sur l'existence des extraterrestres ? À cette question si excitante, un très sérieux colloque « bilan et prospectives » du CNRS apportera une réponse entre le 22 et le 24 mai prochains.


© ESA
La mission Exomars de l'Esa, qui pourrait être lancée en 2009, sera la première consacrée exclusivement à la recherche de la vie sur Mars.




Cela va se passer à Orléans. Le Colloque national d'exobiologie y réunira tous les spécialistes français de la vie en dehors de notre planète. Avec un objectif : dresser un bilan des activités du GDR (groupement de recherche du CNRS) « Exobio », lequel coordonne les travaux menés sur le territoire national dans ce domaine aux frontières des sciences de la vie et de l'Univers.
À dire vrai, « l'exobiologie » n'a pas pour seul centre d'intérêt les organismes vivant en dehors de la Terre. Depuis son invention, le terme a élargi sa définition. Il désigne aujourd'hui l'étude de la vie dans l'Univers. C'est que celle-ci n'ayant pas encore été détectée ailleurs que sur notre planète, les scientifiques de cette discipline doivent consacrer leurs efforts à la débusquer ou à élaborer de nouveaux procédés adaptés à cette chasse. Or, cette tâche passe par une meilleure connaissance des conditions dans lesquelles la vie est apparue et s'est développée dans le seul environnement dont nous sommes certains qu'il l'abrite : la Terre.
Le GDR « Exobio » reflète cette approche en miroir1. Créée en 1999, puis renouvelée en 2003, cette fédération d'équipes, cofinancée par le département des sciences de l'Univers (SDU) du CNRS et par le Centre national d'études spatiales (Cnes), articule son action autour de quatre axes, dont chacun vise à répondre à une question précise. Quatre questions fondamentales, quatre indices à découvrir, pour mieux nous préparer à la première rencontre du troisième type…


Question 1 : Quels étaient les ingrédients de la vie primitive ?
Les chercheurs estiment que Luca, l'ancêtre commun à tous les êtres vivants, est apparu sur Terre il y a entre trois et demi et quatre milliards d'années. Aussi les scientifiques se demandent-ils où et comment ont été élaborées les molécules organiques à l'origine des protéines et des acides nucléiques primitifs ayant conduit à l'apparition de ce premier organisme. Certains souhaitent déterminer si elles ont été synthétisées dans l'espace, avant de rejoindre la Terre enfermées dans des micrométéorites ou des comètes. D'autres suspectent les « fumeurs noirs », sortes de geysers des sources hydrothermales des dorsales océaniques, d'en avoir été les producteurs. Mais dans quelles conditions ? Grâce à la sonde Huygens de l'Esa, qui a atterri en 2004 sur Titan, les astronomes ont eu accès à une planète bloquée à un stade précoce de son évolution. Mais le satellite de Saturne est différent de la Terre primitive. Aussi les géologues cherchent-ils à reconstituer le climat de l'enfance de notre planète en effectuant des carottages et en développant des modèles. Si la majorité pense depuis plusieurs décennies que l'atmosphère était composée de gaz carbonique, certains affirment qu'elle aurait pu contenir du méthane en proportion notable. Enfin, les chercheurs ont récemment découvert que les océans se sont formés plus tôt qu'ils ne le pensaient : il y a environ 4,3 milliards d'années alors que la Terre n'est âgée que de 4,56. Ces surfaces liquides étaient-elles acides ? Chaudes ou froides ?

Question 2 : Comment Luca est-il né de quelques molécules ?
Les acides aminés et les nucléotides qui composent les protéines et les acides nucléiques sont les briques élémentaires de la vie. Alors que l'on peut en fabriquer des milliers différents, la vie sur Terre ne fait appel qu'à vingt acides aminés et à quatre nucléotides. De plus, en observant ces dernières molécules, les biologistes sont frappés par leur grande complexité et fragilité. Aussi se demandent-ils aujourd'hui si Luca – l'ancêtre primitif – n'est pas, lui-même, le résultat d'une évolution biologique. Luca descendait-il d'un organisme fait d'acides nucléiques moins élaborés ?


Question 3 : Par quels moyens débusquer la vie ?
Si la vie existe ailleurs dans notre système solaire, alors elle est certainement de nature microbienne. Comment débusquer ces tout petits organismes ? Les scientifiques veulent pouvoir détecter sans ambiguïté la trace de bactéries dans des fossiles anciens. Ils travaillent également à identifier des « biomarqueurs », des indicateurs moléculaires ou isotopiques, qui une fois quantifiés dans un échantillon démontreraient l'existence d'une activité biologique passée ou présente. Autre défi : cibler les types d'environnements susceptibles d'abriter la vie. Cette tâche passe par une meilleure connaissance des conditions où celle-ci est possible sur Terre. Et donc par l'étude des organismes habitant ses contrées les moins accueillantes. Une traque des « extrêmophiles » qui transporte les spécialistes du CNRS des sources hydrothermales des dorsales océaniques jusqu'au désert d'Atacama au Chili, en passant par le lac de Vostok sous la banquise antarctique !


Question 4 : Où chercher ?


© ESA/AOES Medialab
L'analyse de la queue des comètes a démontré la présence d'acides aminés. En 2014, la mission Rosetta de l'Esa devrait permettre d'en savoir plus.


Outre l'analyse des poussières de comètes des missions Stardust (Nasa) et Rosetta (Esa) en    2014 ou, celle, à plus long terme, d'échantillons de Mars rapportés sur Terre par Mars Sample Return (Nasa), les astronomes ont des projets. Parmi les corps du système solaire, ils voudraient en explorer deux : Mars et Europe. Pour le premier, ils planchent avec l'Esa sur la mission Exomars, consacrée à l'exobiologie. Pour le second, ils ont mis en place un groupe de travail européen chargé d'imaginer l'instrument qui sera capable de déterminer si l'océan interne du satellite de Jupiter abrite ou non des habitants. Enfin, les scientifiques s'intéressent à la vie sur les exoplanètes. Une vie qui sera peut-être découverte par la future mission Darwin (Esa) qui leur sera consacrée.
Vahé Ter Minassian


_______________
Rappelons que l'intelligence n'est pas faite pour briller mais pour s'adapter et comprendre.
TEHODORIC


Back to top
K 2
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 13 Jul 2013
Posts: 7,206
Localisation: 887 Pays, parfois au-delà
Masculin
Point(s): 8,005,470
Moyenne de points: 1,110.95
Animaux: 0
K 2

PostPosted: Sun 15 Sep - 00:22 (2013)    Post subject: Une autre Terre Reply with quote

Source : http://www.mysterieux.org/exoplanete.html

K 2 Présente

Qu’est-ce qu’une « exoplanète » ?

En 1995, les scientifiques font une découverte qui va révolutionner la recherche d’une forme de vie extraterrestre.

Pour la première fois, ils observent une planète en-dehors de notre système solaire. Ils l’appellent « exoplanète », exo pour en-dehors, comme pour « exobiologistes ». Depuis, de nouvelles exoplanètes sont découvertes chaque mois. Plus de 200 à ce jour et ce n’est pas fini…

Actuellement, la technologie ne permet d’observer que les grosses exoplanètes mais bientôt, nous étudierons aussi les plus petites, sans doute plus nombreuses et peut-être hôtes d’une forme de vie.

Toutes ces découvertes en-dehors de notre système vont tellement vite que certains spécialistes affirment même que le 21e siècle sera celui… de la découverte d’une vie extraterrestre !
_______________
Rappelons que l'intelligence n'est pas faite pour briller mais pour s'adapter et comprendre.
TEHODORIC


Back to top
K 2
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 13 Jul 2013
Posts: 7,206
Localisation: 887 Pays, parfois au-delà
Masculin
Point(s): 8,005,470
Moyenne de points: 1,110.95
Animaux: 0
K 2

PostPosted: Sun 15 Sep - 00:24 (2013)    Post subject: Une autre Terre Reply with quote

Source : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/73342.htm

K 2 Présente

La recherche de vies extraterrestres déchaîne les passions. Outre les hurluberlus convaincus d'avoir voyagé sur un astronef à bord duquel ils auraient subi de nombreuses expériences et exactions en tout genre, de nombreux scientifiques se penchent sur la recherche d'indices de vie se développant hors de notre planète bleue. Un récent travail sur Titan repose la question aux implications philosophiques indéniables : la vie existe-t-elle ailleurs ?



Titan
Crédits : Val Klavans


A la recherche de la vie extraterrestre

La vie extraterrestre dans notre galaxie pourrait exister soit dans notre système solaire, soit en dehors de celui-ci. Nous estimons que notre galaxie, la Voie Lactée, contient jusqu'à 240 milliards d'exoplanètes. Ce nombre faramineux poussa Kant à dire : "S'il était possible de décider la chose par quelque expérience, je parierais bien toute ma fortune que quelqu'une au moins des planètes que nous voyons est habitée. Aussi n'est-ce pas simplement une opinion, mais une ferme foi (sur l'exactitude de laquelle je hasarderais beaucoup d'avantages de la vie), qui me fait dire qu'il y a aussi des habitants dans d'autres mondes" (Critique de la raison pure). La vie éventuelle dans de lointaines contrées est sondée à travers les recherches par ondes radio, dont le fameux programme SETI vise à capter un signal radio extraterrestre d'une civilisation industrialisée. Plus a notre portée, le système solaire présente, lui aussi, quelques candidats ayant la capacité d'accueillir la vie : Mars, Europe ou Titan.

Des lacs d'hydrocarbures sur Titan

En raison de son épaisse atmosphère, Titan, satellite de Saturne, fut longtemps voilée d'un halo de mystère empêchant les astronomes d'étudier sa surface. Voile enfin percé, en 2004, lorsque l'arrive de la mission Cassini-Huygens mit au jour des lacs d'hydrocarbures dans les régions polaires du satellite. Tirant parti de cette découverte, une équipe de la NASA comprenant un postdoctorant israélien, Ronen Jacovi, a étudié la faisabilité du développement de la vie à l'état moléculaire sur Titan. L'équipe a analysé un des composants détectés à la surface du satellite : une forme glacée de dicyanoacétylène. Cette molécule fut exposée à un laser de 355 nanomètres, longueur d'onde parvenant aux couches inférieures de l'atmosphère de la plus grande lune de Saturne. Résultat : une brune marron se forma, confirmant ainsi la formation d'une réaction photochimique produisant de la tholine. Alors que selon Marc Allen, co-auteur de cette recherche, il était accepté que la tholine existait dans l'atmosphère de Titan, il est prouvé ici que ces réactions chimiques ont la capacité de se produire à la surface en recouvrant les blocs de glace et en s'infiltrant sous la surface pour rejoindre des nappes liquides.

Les ingrédients essentiels de la vie

La création de tholine est capitale : de précédentes expériences ont montré que la tholine, en contact avec l'eau, permettait l'élaboration de molécules complexes tel l'ARN, fameux dérivé de l'ADN. Cette expérience prouve donc l'existence potentielle sur Titan des ingrédients de la vie. Le directeur de l'Institut d'astrobiologie de la NASA, Murthy Gudipati, s'enthousiasme : "ces nouveaux résultats font de Titan un environnement encore plus intéressant pour conduire des études astrobiologique". En effet, il était déjà passionnant d'estimer qu'un corps céleste ait la capacité de produire ce type de molécule dans un environnement gazeux ; mais que ce processus puisse avoir lieu sur une surface solide ouvre d'autres perspectives. Murthy Gudipati précise : "La communauté scientifique pensait que la surface de Titan était inerte est ennuyeuse ; notre expérience montre que cela est tout à fait inexact. La même luminosité permettant la chimie et la biologie sur Terre peut conduire aux mêmes conséquences sur Titan, quand bien même Titan est bien plus froide".

_______________
Rappelons que l'intelligence n'est pas faite pour briller mais pour s'adapter et comprendre.
TEHODORIC


Back to top
110
Admin
Admin

Offline

Joined: 17 Aug 2013
Posts: 3,995
Localisation: Paris / Montréal (Qc)
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 猪 Cochon
Point(s): 8,388,607
Moyenne de points: 2,099.78
Animaux: 2
NON

PostPosted: Thu 19 Sep - 19:10 (2013)    Post subject: Une autre Terre Reply with quote

Là encore, il faut être rationnel, comment pourrions-nous être les seuls sur cet Espace-Temps temporel ?

Certes, la machine à remonter le Temps n'a pas été encore inventée, (encore drôle) mais nous pouvons étudier
notre passé par la démonstration que la lumière réfléchie du Soleil sur Mars, arrive à notre oeil en 26 ans.

La lune, en une seconde.

La distance Mars oeil humain en 26 ans, sur le Temps de l'humanité, c'est une nanoseconde !

La sonde nous restitue à chaque seconde de son avancée, des images fabuleuses, des données phénoménales
dont il nous faudra peut être des dizaines de centaines d'années pour les comprendre, peut être moins ?

Nous sommes à l'ère d'une technologie très avancée, le robot. Il calcule si vite, que notre oeil n'en détecte même pas une donnée.
Pourtant, il capable de détecter un photon, qui lui est 1/milliardième de particule lumière.

Non, c'est très encourageant toutes ces recherches...
_______________
Quand je fais le mal, je le fais de moi-même. Quand je fais le bien, c'est dieu qui le fait au travers de moi. Donc, ma manière de coopérer avec lui, c'est qu'il opère seul. PLANCK


Back to top
Skype
Violette
Guest

Offline




PostPosted: Sun 29 Sep - 09:14 (2013)    Post subject: Une autre Terre Reply with quote

Le sol de Mars contient une quantité surprenante d'eau, révèlent les analysesd'échantillons prélevés par Curiosity, le robot qui s'est posé sur la Planèterouge en août 2012.

"Cela a été pour nous une surprise, a commenté jeudi Laurie Leshin, spécialiste de Mars à l'Institut polytechnique Rennselaer. Le sol à la surface ressemble un peu à une éponge qui aspire tout de l'atmosphère."
Un échantillon de sable fin recueilli par Curiosity peu après son arrivée sur Mars montre que le sol de la planète, que l'on croyait jusqu'ici sèche, contient environ 2 % d'eau. L'eau a été mesurée en chauffant une infime fraction du sol à la température de 835 °C à l'intérieur du laboratoire de chimie du rover et en analysant les vapeurs de gaz émises.
Les scientifiques ont également découvert, outre de l'eau et du CO2, que les sables de Mars renfermaient des réactifs chimiques appelés "perchlorates". La semaine dernière, les scientifiques avaient annoncé que l'atmosphère de Mars ne renfermait jusqu'ici pas de méthane, un gaz lié, sur Terre, à la vie.


le monde.fr




photo wilki


Back to top
K 2
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 13 Jul 2013
Posts: 7,206
Localisation: 887 Pays, parfois au-delà
Masculin
Point(s): 8,005,470
Moyenne de points: 1,110.95
Animaux: 0
K 2

PostPosted: Sun 29 Sep - 09:18 (2013)    Post subject: Une autre Terre Reply with quote

K 2 Se demande si sa Violette ne serait pas Martienne ? l'air de rien
_______________
Rappelons que l'intelligence n'est pas faite pour briller mais pour s'adapter et comprendre.
TEHODORIC


Back to top
Violette
Guest

Offline




PostPosted: Sun 29 Sep - 09:23 (2013)    Post subject: Une autre Terre Reply with quote

E.T

Back to top
110
Admin
Admin

Offline

Joined: 17 Aug 2013
Posts: 3,995
Localisation: Paris / Montréal (Qc)
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 猪 Cochon
Point(s): 8,388,607
Moyenne de points: 2,099.78
Animaux: 2
NON

PostPosted: Sun 29 Sep - 18:19 (2013)    Post subject: Une autre Terre Reply with quote

Donc, si je comprends bien, nous avons pourri notre bonne vieille Terre, nous recherchons une autre pour reproduire nos erreurs ?
_______________
Quand je fais le mal, je le fais de moi-même. Quand je fais le bien, c'est dieu qui le fait au travers de moi. Donc, ma manière de coopérer avec lui, c'est qu'il opère seul. PLANCK


Back to top
Skype
K 2
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 13 Jul 2013
Posts: 7,206
Localisation: 887 Pays, parfois au-delà
Masculin
Point(s): 8,005,470
Moyenne de points: 1,110.95
Animaux: 0
K 2

PostPosted: Wed 26 Feb - 17:15 (2014)    Post subject: Une autre Terre Reply with quote

K 2 Dit jadis...


_______________
Rappelons que l'intelligence n'est pas faite pour briller mais pour s'adapter et comprendre.
TEHODORIC


Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Le.Nautile - Partage des Savoirs Forum Index -> PONT SUPÉRIEUR BABORD -> Astronomie All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation

Template SG-1 by Dav.bo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

... ga(‘set’, ‘&uid’, {}); // Définir l'ID utilisateur partir du paramètre user_id de l'utilisateur connecté. ... http://localhost:8080 https://myproductionurl.www.forum-le-nautile.com (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','https://www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-51495022-1', 'auto'); ga('require', 'GTM-WGNFT9W'); ga('send', 'pageview');