… www.forum-le-nautile.com …

bxa22vnklusn.forum-le-nautile.com. gv-no2wa4iqyhtseg.dv.googlehosted.com Le.Nautile - Partage des Savoirs :: Italie
Le.Nautile - Partage des Savoirs Forum Index Le.Nautile - Partage des Savoirs
De l'Homme à l'animal
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Certification du label Qualité : forum-le-nautile.com certifié de qualité par DNSLookUp Traduction des 58ères langues officielles en sélectionnant la langue de votre choix.
Italie

 
Post new topic   Reply to topic    Le.Nautile - Partage des Savoirs Forum Index -> K 2 INFORME -> Maître des Clefs -> VOYAGES
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Violette
Guest

Offline




PostPosted: Fri 20 Sep - 14:55 (2013)    Post subject: Italie Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
iL paraît que la tour de Pise se redresse...


Back to top
Téhodoric


Offline

Joined: 13 Aug 2013
Posts: 885
Localisation: Corbeil essonnes
Masculin Balance (23sep-22oct)
Point(s): 2,304,039
Moyenne de points: 2,603.43
Animaux: 0
ANTO

PostPosted: Fri 20 Sep - 15:39 (2013)    Post subject: Italie Reply with quote

Effectivement la tour de pise se redresse mais pas naturellement c'est le fruit de travaux engagés depuis déja quelques années. elle s'est redressée d'environ 7 centimètres et continue.
_______________
Chaque instant d'Amour est une parcelle d'éternité.Tout le reste n'est que sable entre les doigts...


Back to top
Visit poster’s website
K 2
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 13 Jul 2013
Posts: 7,206
Localisation: 887 Pays, parfois au-delà
Masculin
Point(s): 8,005,470
Moyenne de points: 1,110.95
Animaux: 0
K 2

PostPosted: Fri 20 Sep - 20:10 (2013)    Post subject: Italie Reply with quote

Source : http://www.lefigaro.fr/culture/2013/08/23/03004-20130823ARTFIG00172-la-tour…

K 2 Présente

Plus de dix ans après  la fin des travaux de consolidation,  le monument bouge mais dans le bon sens et sans intervention humaine.


À première vue, rien n'a changé à Pise, sur la place des Miracles.

La tour penchée est toujours là, immuable et majestueuse après des années et des années de restauration.

Des milliers de touristes se bousculent tous les jours pour gravir en déséquilibre son escalier et jouir ainsi d'un panorama sans égal sur la ville et sur la campagne toscane.

Et jusqu'au mois de septembre, elle est même accessible en soirée. Pourtant, il y a une quinzaine d'années, le monde entier craignait pour sa survie: la tour avait donné des signes inquiétants de faiblissement et risquait à tout moment de s'écrouler.

Il fallait donc agir vite pour la stabiliser.



Tout a commencé par la pose de blocs de plomb sur son socle, puis par l'installation de «bretelles» pour tenter de ralentir, voire de stopper un éventuel effondrement.

Mais le gros de l'intervention a consisté dans des micro-excavations ; des prélèvements infimes de terrains effectués au niveau des fondations, sous le côté nord de son socle.
Une grande convalescente
À l'époque, le monde entier avait retenu son souffle devant ces prouesses techniques. Mais les scientifiques qui planchaient sur cette tentative de consolidation ont très vite compris que la thérapie choisie serait efficace.

À tel point que, fin 2003, après dix ans d'interventions très ciblées, le campanile avait récupéré environ 50 cm de son inclinaison par rapport à l'axe principal.

Un résultat extrêmement encourageant pour les experts du collectif scientifique, responsable de la consolidation: ils avaient ainsi ramené le niveau d'inclinaison de la tour à celui qu'elle avait vers la fin du XVIIIe siècle. Une fois cet objectif atteint, le comité s'est dissous, confiant à six experts la mission délicate de surveiller cette grande convalescente.

Il y a quelques jours ces experts ont publié leur rapport annuel qui peut surprendre: le campanile a aujourd'hui récupéré 2,5 cm de son inclinaison, à ajouter à ces 50 cm provoqués par les grands travaux de 2003, qui avaient évité l'effondrement de la tour.

Voilà donc qu'au fil des années, après une brève période de stabilité, la tour a entrepris spontanément de se redresser, sans que des ingénieurs ou des techniciens n'interviennent ni sur son socle ni sur sa structure.

Deux centimètres et demi: le redressement peut paraître minime, par rapport à un monument qui mesure 58 mètres de hauteur. Mais c'est le fait qu'il se redresse naturellement qui est étonnant, même si cela ne semble pas surprendre les scientifiques qui sont à son chevet.

«Les experts du comité avaient prévu qu'il n'y aurait pas une coïncidence absolue entre la fin des travaux de sous-excavation et une poursuite éventuelle du mouvement de redressement de la tour, explique l'ingénieur Giuseppe Bentivoglio, directeur technique de la place des Miracles de Pise.

On pense toutefois que le monument va bientôt trouver son point d'équilibre et se stabiliser, pour ensuite reprendre son oscillation mais sous une forme beaucoup moins importante que celle que nous avions­ affrontée lors des travaux de consolidation de 1993.»

Une tour de Pise redressée dans les prochaines années? Cela semble impossible pour les experts du groupe de surveillance. Les milliers de touristes qui viennent la visiter quotidiennement peuvent être tranquilles: ils pourront continuer à photographier la tour penchée et à s'immortaliser en train de retenir sa chute.
_______________
Rappelons que l'intelligence n'est pas faite pour briller mais pour s'adapter et comprendre.
TEHODORIC


Back to top
K 2
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 13 Jul 2013
Posts: 7,206
Localisation: 887 Pays, parfois au-delà
Masculin
Point(s): 8,005,470
Moyenne de points: 1,110.95
Animaux: 0
K 2

PostPosted: Fri 20 Sep - 20:17 (2013)    Post subject: Italie Reply with quote

Source : http://www.futura-sciences.com/magazines/high-tech/infos/personnalites/d/hi…

K 2 Présente

Principales découvertes
Pompe hydraulique, roulement à billes, métier à tisser, canon à vapeur, char d'assaut, scaphandre sous-marin, bateau à aubes, sous-marin, hélicoptère, deltaplane, parachute...

Sa biographie

Peintre, inventeur, ingénieur, scientifique, humaniste, philosophe, il est pour beaucoup un esprit universel, qui fascine encore cinq cents ans plus tard. Au passage du quinzième siècle au seizième, il illustre, et parfois incarne, la Renaissance, avec ses avancées dans le domaine artistique mais aussi dans les sciences et, avant tout, dans l'approche scientifique.
Leonardo di ser Piero, dit Leonardo da Vinci (Léonard de Vinci pour les francophones), naît le 15 avril 1452 à Vinci, petite ville de Toscane proche de Florence, des amours illégitimes d'un notaire, ser Piero, et d'une paysanne. Après une éducation scolaire diversifiée, il commence sa vie d'adulte comme peintre dans un atelier florentin de grande renommée, celui de Verrochio. A 26 ans, Léonard quitte son maître et a déjà acquis une belle réputation d'artiste peintre. Adepte de l'art nouveau du clair-obscur, il perfectionne sa technique du sfumato (embrumé) qui adoucit les contrastes et améliore le réalisme des paysages ou des portraits.

Le sourire de La Joconde, cinq siècles plus tard, émerveille toujours l'amateur et interroge l'expert. (Domaine public)
En 1481, il s'installe à Milan au service du duc Ludovic Sforza. Ses activités sont alors multiples. Il est peintre (La Cène est réalisée à cette époque) mais aussi sculpteur, ordonnateur des spectacles et ingénieur. Il travaille sur différents projets techniques, du métier à tisser à l'amélioration des horloges et s'intéresse aux mathématiques. On le retrouve également, en tant qu'ingénieur, dans une étude sur l'irrigation des cultures par les fleuves et les canaux. Urbaniste avant l'heure, il réfléchit sur une cité idéale.
Après l'invasion de la Toscane par les Français, avec qui il collabore provisoirement, puis le retour de Ludovic Sforza, il fuit à Venise.
C'est d'abord comme ingénieur qu'il entre au service du pouvoir vénitien, pour mettre au point une défense de la ville contre les envahisseurs potentiels, censément turcs. C'est là qu'il conçoit un scaphandre à casque pour évoluer sous les eaux, mais qui ne sera jamais testé.

Une machine pour creuser les canaux. © Biblioteca Ambrosiana
Dans les années 1500, il est de retour à Florence et participe à des travaux d'hydraulique. Mais la peinture est toujours au centre de son œuvre et c'est en 1503 qu'il entame le Portrait de Monna Lisa, qui deviendra La Joconde, un tableau qui ne le quittera jamais. Au même moment, il se lance dans la réalisation d'une gigantesque fresque murale, La bataille d'Anghiari, au Palazzo Vecchio, en face de celle commandée à Michel-Ange. L'œuvre restera inachevée, peut-être à cause d'un procédé de séchage un peu trop innovant, qui a dégradé la peinture. La fresque sera recouverte par une autre et se trouve peut-être encore aujourd'hui derrière un mur, actuellement recouvert par une autre fresque, de Giorgio Vasari.
A cette époque, Léonard est féru de sciences. Il étudie les mathématiques, l'anatomie animale et humaine, ainsi que le vol des oiseaux. Il continuera dans cette voie après un séjour à Milan, dans une région de nouveau envahie par les Français et passée sous le gouvernement de Charles d'Amboise. Entre 1508 et 1510, il réalise plusieurs études qui seront réunies dans un document unique, le Codex Leicester. Cet ouvrage de 72 pages donne une solution à la présence de fossiles de coquillages à haute altitude en montagne (le sol, selon Léonard, se serait soulevé), étudie le mouvement de l'eau des rivières et l'érosion qui en résulte et s'intéresse à la lumière émise par la Lune, qui serait due à la réflexion de la lumière solaire par un océan recouvrant notre satellite.
Dans toutes ces études, Léonard de Vinci suit une méthode rationnelle, rigoureuse, fondée sur l'observation. Infatigable et éclectique, il dessine, comme en témoignent les documents parvenus jusqu'à nous, à peu près tout ce qu'il rencontre, humains, animaux, plantes, mécanismes... Il a le rare privilège d'avoir accès à des cadavres humains, dont il étudie minutieusement l'anatomie interne. En géométrie, il explore des formes nouvelles. Son dessin du rhombicuboctaèdre est devenu célèbre.

Huit triangles et dix-huit carrés : c'est le rhombicuboctaèdre. (Licence Commons)
Léonard vit ses dernières années italiennes à Rome, au service des Médicis, qui dirigent quasiment le pays et protègent l'artiste depuis longtemps. Mais la concurrence de Raphaël et de Michel-Ange, étoiles montantes de la peinture et de la sculpture, est rude...
En 1515, la bataille de Marignan donne le pays milanais à François 1er, qui convie Léonard en France. L'année suivante, l'artiste s'installe au Clos-Lucé, dans un manoir situé à quelques centaines de mètres du château d'Amboise. Il suscite l'admiration du roi, qui lui achète La Joconde, et le laisse libre de « faire ce qu'il veut ». Mais Léonard est malade et meurt en 1519.
Les dizaines de milliers de documents, notes manuscrites, études, dessins, sont assez rapidement disséminés et ne seront récupérés qu'en partie au fil des siècles.

L'homme de Vitruve. Comme le montre ce célèbre dessin de son étude du corps humain, Léonard de Vinci ne posait pas de frontière entre l'art et la science. Il reprend ici les observations anthropométriques de l'architecte romain Vitruve, dont le travail sur les proportions du corps humain inspirera les artistes de la Renaissance. (Licence Commons)
L'héritage scientifique de Léonard de Vinci
Son hélicoptère ne pouvait pas voler, son scaphandre aurait noyé son utilisateur, son parachute était trop lourd, son char d'assaut restait mal pratique... Que n'a-t-on dit sur les inventions impossibles de Léonard de Vinci.
Le jugement est nécessairement injuste s'il ne prend pas en compte le contexte. A l'orée du seizième siècle, la seule force motrice connue était la puissance animale ou humaine et la science est balbutiante. Les inventions de Léonard, qu'elles soient véritablement nouvelles (comme les engins volants) ou inspirées de travaux antérieurs (comme nombre de ses machines hydrauliques), reposent néanmoins sur des concepts novateurs pour l'époque.
Son hélicoptère, ou vis aérienne, ne peut pas voler, même avec un moteur, car il manque une hélice contra-rotative pour éviter de faire tourner aussi la cabine et son passager. Mais cette ébauche exploite une idée neuve : l'air est épais et on peut y prendre appui. Son parachute est trop lourd car la technologie de l'époque n'avait pas encore inventé... les nouveaux matériaux. Le 26 avril 2008, Olivier Vietti-Teppa a sauté depuis 650 mètres d'altitude au-dessus de l'aéroport de Payern (Suisse, canton de Vaud) avec un engin calqué sur celui de Léonard, mais constitué d'une toile moderne.

Etude pour une machine volante. Licence Commons
Ces inventions sont pour la plupart restées sans lendemain, sauf dans le domaine de l'hydraulique, sans doute parce qu'elles étaient très en avance sur leur époque mais aussi parce qu'elles sont restées longtemps inconnues. De son vivant, Léonard de Vinci a explicitement émis un doute sur l'usage qu'en feraient ses contemporains. Même s'il a étudié de nombreux engins militaires, l'artiste considérait la guerre comme une « folie sauvage ». A l'approche de sa mort, il a tout de même légué l'ensemble de ses manuscrits à Francesco Melzi, qui fut son élève et était resté son ami fidèle. Mais ces dizaines de milliers de documents ont disparu complètement durant quatre siècles.

Etude anatomique de l'embryon humain. (Licence Commons)
Sur le plan scientifique, en revanche, l'apport de Léonard de Vinci a probablement marqué la génération suivante. C'est bien à cette époque que l'on assiste à la naissance d'une véritable méthode scientifique, allant de l'observation à la théorie en passant par l'hypothèse et l'expérience. Galilée, qui naît 45 ans après la mort de Léonard, en sera un des grands fleurons suivants.
Quelques inventions
Le marteau mécanique, le scaphandre, le bateau à aubes, les barrières de protection mobiles, la pompe hydraulique, la machine à tailler les vis en bois, les ailettes pour les obus de mortier, le canon à vapeur, le sous-marin, le char d'assaut, l'automobile, les ski flottants, la calculatrice, le roulement à billes, l'hélicoptère, le deltaplane, le métier à tisser mécanique, la machine à carder, la machine à polir les miroirs, le parachute, la bicyclette (contestée)...

Une machine à polir les miroirs. (Licence Commons)
Où voir Léonard ?
Le château du Clos-Lucé (Amboise, Indre-et Loire), restauré, se visite. C'est là que Léonard de Vinci vécut ses dernières années. Dans une grande halle se trouvent réunies plusieurs maquettes de différents engins imaginés par Léonard.
Le Musée des Sciences et des Techniques Léonard de Vinci, à Milan, expose une grande quantité de dessins et de maquettes.
Documents importants parvenus jusqu'à nous
  • Codex Atlanticus
    Recueil de dessins et de notes, datés de 1478 à 1518, rassemblés en 1.119 feuillets de grand format (celui d'un atlas, d'où le nom). Il rassemble les principales études techniques de Léonard de Vinci. On y trouve de nombreux engins hydrauliques  pour le transport ou le pompage de l'eau. Y figure également un pont démontable, destiné aux militaires tout comme le fameux char d'assaut. Une simple esquisse évoque l'idée étonnante de flotteurs pour marcher sur l'eau. C'est également dans ce document que se trouvent réunis les dessins de machines volantes, planeurs et vis aérienne, et les études du vol des oiseaux. Le Codex Atlanticus se trouve actuellement à la Bibliothèque Ambrosienne de Milan.
  • Codex Leicester
    Ensemble de 18 feuilles pliées en deux et écrites en recto-verso, et donc constitué de 72 pages. Rédigé en écriture spéculaire (de gauche à droite, que l'on peut lire à l'aide d'un miroir), il récapitule des observations scientifiques dans plusieurs domaines. Léonard y explique la présence de coquillages fossiles en montagne par le soulèvement du fond de la mer dans le passé. L'eau recouvrant la surface lunaire expliquerait la réflexion de la lumière solaire. S'y trouvent également des observations sur les mouvements des fleuves et des rivières et sur l'érosion qu'ils engendrent. Bill Gates l'a acheté en 1994 pour 30,8 millions de dollars. Chaque année, il est exposé dans un pays différent.
  • Codex de Madrid I et II
    Découvert en 1966, il contient des dessins de multiples mécanismes, précisément décrits.
Quelques œuvres parmi les plus connues
  • La Vierge aux rochers (entre 1483 et 1484), première version, musée du Louvre, Paris.
  • Le Musicien (1490), portrait de Franchini Gaffurio, Bibliothèque Ambrosienne, Milan.
  • La Belle Ferronière (entre 1490 et 1496), musée du Louvre, Paris.
  • La Cène (entre 1495 et 1498), fresque, Eglise Santa Maria delle Grazie, Milan.
  • La Joconde ou Mona Lisa (entre 1503 et 1504 puis entre 1510 et 1515), musée du Louvre, Paris.
  • La bataille d'Anghiari (1504-1506), peinture murale inachevée, salle du Grand conseil du Palazzo Vecchio, Florence, détruite au XVIe siècle, reprise ensuite, notamment par Pierre-Paul Rubens.
  • La Vierge, l'Enfant Jésus et sainte Anne (1508-1510), musée du Louvre, Paris.
  • Bacchus (1510-1515), musée du Louvre, Paris.


_______________
Rappelons que l'intelligence n'est pas faite pour briller mais pour s'adapter et comprendre.
TEHODORIC


Back to top
K 2
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 13 Jul 2013
Posts: 7,206
Localisation: 887 Pays, parfois au-delà
Masculin
Point(s): 8,005,470
Moyenne de points: 1,110.95
Animaux: 0
K 2

PostPosted: Fri 20 Sep - 20:20 (2013)    Post subject: Italie Reply with quote

Source : http://www.evene.fr/celebre/biographie/leonard-de-vinci-13.php

Citation

Qui pense peu, se trompe beaucoup
Biographie Léonard de Vinci
Fils naturel d'un riche notaire florentin et d'une paysanne, élevé dans un village de Toscane qui porte désormais son nom, Léonard de Vinci s'est formé dans les ateliers de Verrocchio et d'Uccello avant d'intégrer la compagnie de Saint-Luc, la guilde des peintres.

On lui doit 'La Cène', 'La Joconde', 'La Vierge aux rochers', et la fresque de 'La Bataille d'Anghiari' au Palazzo Vecchio. Selon lui, l'art est intimement lié aux sciences et techniques. A-t-il peint pour mener des réflexions de type mathématique ou a-t-il développé ses connaissances scientifiques en autodidacte pour apporter davantage de grandeur à son oeuvre ?

Toujours est-il qu'il a montré des talents d'ingénieur militaire, d'urbaniste, de biologiste et de physicien, pressentant souvent les grandes découvertes des siècles suivants (concernant les lois du mouvement et de la gravité par exemple). En quête de mécènes et de commandes comme tous les artistes de la Renaissance, il a commencé "Maître des arts et ordonnateur des fêtes" de Ludovic Sforza à Milan, et a achevé sa vie auprès de François Ier.

Sa dépouille repose dans la chapelle Saint-Hubert d'Amboise.
_______________
Rappelons que l'intelligence n'est pas faite pour briller mais pour s'adapter et comprendre.
TEHODORIC


Back to top
K 2
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 13 Jul 2013
Posts: 7,206
Localisation: 887 Pays, parfois au-delà
Masculin
Point(s): 8,005,470
Moyenne de points: 1,110.95
Animaux: 0
K 2

PostPosted: Fri 20 Sep - 20:25 (2013)    Post subject: Italie Reply with quote

Source : http://www.cineclubdecaen.com/peinture/materiel/grandspeintres.htm

K 2 Présente l'Oeuvre de Raphaël
Un simple clic gauche sur l'oeuvre pour la découvrir, majestueuse !

Saint Sébatien1502Bergame, Accademia Carrara
Le mariage de la Vierge1504Milan, Pinacothèque de Brera
Dame à la licorne1505Rome, galerie Borghese.
Autoportrait1506Florence, Galerie des Offices
La muette1507Urbino, Galerie nat. des Marches
Plafond de la chambre de la signature1508Rome, Vatican, signature
La dispute du saint sacrement1509Rome, Vatican, signature
L'école d'Athènes1510Rome, Vatican, signature
Le Parnasse1511Rome, Vatican, signature
Les vertus cardinales1511Rome, Vatican, signature
Le triomphe de Galatée1511Rome, Villa Farnèse
Plafond de la chambre d'Héliodore1511Rome, Vatican, Héliodore
Héliodore chassé du temple1512Rome, Vatican, Héliodore
Le pape Jules II1512Londres, Florence
La messe de Bolsena1512Rome, Vatican, Héliodore
La madone Sixtine1514Dresde
La délivrance de saint Pierre1514Rome, Vatican, Héliodore
La rencontre de saint Léon et d'Attila1514Rome, Vatican, Héliodore
L'incendie du Bourg1514Rome, Vatican, Incendie
La madone à la chaise1514Florence, Palais Pitti
Le pape Léon X 1519Florence, Galerie des Offices
La transfiguration1519Rome, Vatican,
Portrait de la Fornarina1519Rome, Galerie nat. d'art antique

1483 : Raphaël nait le 6 avril à Urbino, en Ombrie. Son père, Giovanni Santi, est peintre ("honnête mais sans génie" selon Vasari) et poète officiel de la cour de Frederico Montefeltre, un des princes les plus célèbres et protecteur des arts de la Renaissance en Italie. Urbino est un foyer artistique réputé à l’aube du XVIe siècle que dominent encore les exemples de Piero della Francesca et Francesco di Giorgio Martini qui furent sans doute d'une importance fondamentale pour la formation de l'artiste.

1494 : A onze ans, il perd son père après avoir perdu sa mère trois ans plus tôt. L'enseignement reçu par le jeune garçon demeure fort imprécis. Nombreux sont les historiens à estimer qu'il a été l'élève du Pérugin, à Pérouse, sans doute vers 1499-1500. Sa vie demeure enveloppée de mystère.

L’artiste, est réputé pour son caractère affable et courtois, sa capacité de séduction et l’excellence de ses créations artistiques. Tout ce que nous savons de la jeunesse et de la formation de Raphaël, nous le tenons de Giorgio Vasari.

1500 : A dix-sept ans,il est déjà "magister". Cela lui confère le droit d'avoir un atelier, des aides et des élèves. Il peint le retable Le Couronnement bienheureux Nicolas de Tolentino pour l'église Sant'Agostino de Città di Castello (un tableau d'autel). Il exécute cette oeuvre avec l'aide d'Evangelista di Pian di Meleto, ancien assistant de Giovanni Santi.

1501-1503 : Il reçoit commande de l'abbesse des clarisses de Monteluce, Le Couronnement de la Vierge.
1504 : Il s'installe dans la cité toscane, Florence. Il est muni d'une lettre de recommandation auprès du gonfalonier de la République, de la part de Giovanna Feltria della Rovere, fille de Federico da Montefeltro. La république florentine vient de rappeler Michel-Ange et Léonard de Vinci.

Raphaël va bénéficier de l’influence de ceux-ci. De Vinci le reçoit dans son atelier. Il y découvre les chefs d'œuvre de la Renaissance florentine. Il réalise une série de Vierges et de Madones : La Vierge dans la prairie (1506), La Vierge au chardonneret (1507) La Belle Jardinière (1507) et aussi La Dame à la Licorne.
Le banquier siennois Agostino Chigi passe commande à Raphaël, du Triomphe de Galatée (1511) pour la villa Chigi, dite la Farnésine, résidence romaine du banquier et la réalisation de deux chapelles.

La première est à Santa Maria della Pace et l'autre, la chapelle funéraire des Chigi, à Santa Maria del Popolo. Raphaël décore la loggia de Psyché, à la Farnésine, toujours pour le banquier. Il travaille aussi pour Urbino et Pérouse.

1508 : le Pape Jules II (1503-1513) le fait appeler à Rome sur recommandation de la cour d'Urbino et de Bramante. Il le nomme "secrétaire des brefs apostoliques", sorte d'investiture en tant que peintre officiel de la cour pontificale.

La Rome de Jules II aspirant à une Renovatio universelle sous le signe de l'Eglise, à une réalisation rapide de la Plenitudo temporum, offrit à Raphaël cette richesse de contenus historiques humains que la cité toscane n'était plus en mesure de lui donner. La Ville Eternelle avait désormais recueilli l'héritage de Florence comme centre de la culture et de l'art de la Renaissance.

Avec une sensibilité historique extraordinaire, Raphaël sut immédiatement se placer au centre du milieu culturel romain et donner vie aux idéals encore confus, aux aspirations encore imprécises des lettrés de la cour papale et du pape lui-même.

Au "miroir doctrinal", au ton de sereine méditation intellectuelle des fresques de La chambre de la Signature (1508-1511), succède dans La chambre d'Héliodore (1511-1514), un thème plus précisement politique et le langage de Raphaël devint plus véhément et dramatique, plus historique, riche de mouvements contrastés, d'effets lumineux rapides et puissants.

Mais les impulsions et les aspirations politico-religieuses du temps de Jules II s'évanouirent rapidement sous le pontificat de Leon X (1513-1521), plus enclin à s'entourer d'une cour fastueuse et docte qu'à agir et soucieux de favoriser une culture de ton nettement érudit et clacissisant, apte à fonder le prestige de la nouvelle Rome papale sur la splendeur remémorée de l'Urbs impériale.

Une fois encore, Raphaël sut se mettre à la tête des tendances nouvelles et, abandonnant en grande partie à son atelier l'exécution de La chambre de l'Incendie (1514-1517) de style ouvertement solennel, il se consacra au renouvellement du tableau d'autel avec la Madone Sixtine, La sainte Cécile et La Transfiguration (1517).

A partir de 1514, il devient architecte en chef de la basilique Saint-Pierre en prenant la succession de son ami Bramante. Il contribue, par ses innovations, aux plans de la villa Madama. En 1515, on le charge de la conservation des monuments antiques de Rome.

Ce travail fera l'objet d'un mémoire rédigé par son ami le diplomate Baldassare Castiglione. Cette activité renforcée ne suffit pas à expliquer la prépondérance des travaux d'atelier à partir de cette date : fresques, tableaux, commandes officielles et commandes particulières se succèdent : ainsi des portraits d'amis : Baldassare Castiglione, les Doubles Portraits, la Velata.

Raphaël a surtout la conviction de la supériorité absolue de l'invention, de l'idée : conviction d'origine néo-platonicienne qui contribue fortement à changer la nature des rapports de l'artiste avec ses collaborateurs.
1519 : Il exécute le fameux portrait de Margherita Luti, ou La Fornarina sa maîtresse. Il envisage de transporter un obélisque sur la place Saint-Pierre.

1520 : Il meurt le jour de son anniversaire le 6 avril , un vendredi saint, à l'âge de 37 ans d'"un excès d'amour" diront certains, des suites de la malaria pensent les autres. Sa dépouille est exposée au Vatican, sous La Transfiguration, avant d'être transportée au Panthéon. La décoration de La chambre de Constantin (1520-1524), est achevée après la mort du maître par les élèves de l'atelier, dont Jules Romain.

Source : Pierluigi de Vecchi, Tout l'oeuvre peint de Raphaël, Edition Rizzoli 1966, puis Flammarion, 1969, 1982.
_______________
Rappelons que l'intelligence n'est pas faite pour briller mais pour s'adapter et comprendre.
TEHODORIC


Back to top
K 2
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 13 Jul 2013
Posts: 7,206
Localisation: 887 Pays, parfois au-delà
Masculin
Point(s): 8,005,470
Moyenne de points: 1,110.95
Animaux: 0
K 2

PostPosted: Fri 20 Sep - 20:29 (2013)    Post subject: Italie Reply with quote

Source : http://www.cineclubdecaen.com/peinture/materiel/grandspeintres.htm

K 2 Présente les Peintres Italiens

La pré-renaissance
Guido da Siena1230-1280   
  L'adoration des mages1280Altenbourg
Cimabue1240-1302   
  Madonne avec quatre anges 1280Assise
  Crucifixion1283Assise
Duccio1255-1319   
  La Maesta1311Sienne
Giotto1260-1337   
  Basilique de Saint François1299Assise
  Chapelle Scrovegni 1306Padoue
Simone Martini1280-1344   
  Maesta1315Sienne
Bernardo Daddi1280-1348   
  Vierge à l'enfant avec des anges1347Florence
Pietro Lorenzetti1280-1348   
  La naissance de la Vierge1342Sienne
Lippo Memmi1285-1361   
  Vierge à l'enfant1322Altenbourg
Ambrogio Lorenzetti1290-1348   
  Allégorie du bon gouvernement1340Sienne
  L'annonciation1344Sienne
Andrea Pisano1290-1349   
   

La première renaissance
Gentile da Fabriano1370-1427   
  L'adoration des mages1423Offices
Filippo Brunelleschi1377-1446   
Lorenzo Ghiberti1380-1455   
  Le sacrifice d'Isaac, 2ème porte.1401Florence
Donatello1386-1466   
  David1430Bargello
Pisanello1395-1455   
  Portrait de Leonello d'Este1441Bergame
Paolo Uccello1397-1475   
  La bataille de San Romano1460N.G. Londres
Fra Angelico1400-1455   
  Retable d'Annalena1437 San Marco
  Mise au tombeau1440San Marco
Masaccio1401-1428   
  Chapelle Brancacci1428Florence
  La trinité1428Florence
Leon Battista Alberti1404-1472   
  Façade de Santa Maria Novella 1470Florence
Fra Filippo Lippi1406-1469   
  L'annonciation1450N.G. , Londres
Sano di Pietro1406-1469   
  Polyptyque de Montemerano1458Montemerano
Domenico Veneziano1410-1461   
  Retable de Santa Lucia dei Magnoli1445Offices
P. della Francesca1420-1492   
  Polyptique de la miséricorde1450Sansepolcro
  Le baptême du christ1450N.G. , Londres
  La flagellation du christ1455Urbino
  Polyptique de saint Antoine1460Perugia
  Chapelle de saint François1460Arrezo
  La resurrection1463Sansepolcro
  La madonne du parto1467Monterchi
  La nativité1475N.G. , Londres
Andrea Mantegna1431-1506   
  La chambre des époux1474Mantoue
  Lamentations sur le Christ mort1482Milan
Andrea del Verrocchio1435-1488   
  Le baptême du Christ1475Florence
Domenico Ghirlandaio 1449-1494   
  L'appel des premiers apôtres1481Sixtine
  L'adoration des bergers1482Offices
Sandro Botticelli1445-1510   
  L'adoration des mages1475Les Offices
  Pallas et le centaure1482Les Offices
  Le printemps1482Les Offices
  Histoire de nastagio degli Onesti1483Prado
  La naissance de Vénus1486Les Offfices
  L'annonciation1489Les Offices
  La nativité mystique1501N. G., Londres
Luca Signorelli1450-1524   
  Sermon et actes de l'Antéchrist Cath. d'Orvieto
Le Pérugin1450-1523   
  Le mariage de la vierge Caen
  Fresques de la Chapelle Sixtine1482Rome
  La déposition1495Pitti, Florence
  The Almighty with Prophets and Sybils1500Pérouse
  La madonne à l'enfant1501Pérouse
  Madonne à l'enfant avec st. Jean Baptiste 1505Pérouse
   

L'apogée de la renaissance
Léonard de Vinci1452-1519   
  La Vierge aux rochers1499Louvre
 La joconde1506Louvre
Ambrogio Bergognone1453-1523   
  Polyptyque de la Madone de la rose1515Bergame
Filippino Lippi1457-1504   
Giovanni Bellini1459-1516   
  Le Doge Leonardo Loredan1504N. G. Londres
Vittore Carpaccio1460-1526   
Piero di Cosimo1462-1522   
  La mort de Procris 1500N. G. Londres
Michel-Ange1475-1564   
  Bacchus1497Academia
  La Pietà1499Saint-Pierre
  David1504Academia
  Plafond de la Chapelle Sixtine 1512Sixtine
  Moïse pour le tombeau de Jules II1515Rome
  Les six Esclaves pour le tombeau de Jules II1545Academia
et Louvre
  Le jugement dernier1548Sixtine
Giorgione1478-1510   
  La tempête1506Venise
Palma Vecchio1480-1528   
  Adam et Eve1504Braunschweig
Lorenzo Lotto1480-1556   
  Le Portement de Croix1504Louvre
Raphaël 1483-1520   
  L'école d'Athènes1509Vatican
  La madone sixtine1513Dresde
  La madone à la chaise1514Palazzo Pitti
Titien1490-1576   
  L'Amour Sacré et l'Amour Profane1514Rome
  Bacchus et Ariane1523N. G. Londres
  Madone des Pesaro1526Venise
  La Vénus d'Urbino1538Offices
  Danae et Cupidon 1544Naples
  Vénus avec Organiste et Cupidon1548Prado
  Danae recevant la pluie d'or1554Prado
  Mater Dolorosa1554Prado
  Pietà1576Academia
   

Le manièrisme
Le Pontormo1494-1557   
  La déposition1527Florence
Rosso Fiorentino 1494-1557   
  La descente de croix1521Voltera
Paris Bordon1500-1571   
  L'annonciation1550Caen
Le Parmesan1503-1540   
  La madone au long cou1540Les Offices
Bronzino1503-1572   
  Allégorie avec Vénus et Cupidon1550 
Jacopo Bassano1515-1592   
  Le Baptême du Christ 1570Or.sur.Marne
le Tintoret1518-1594   
  Le Christ et la femme adultère1548Rome
  La déposition1559Venise
  La descente de croix1559Caen
  Le couronnement de la Vierge1594Caen
Paolo Véronèse1528-1588   
  Les noces de Cana1563Louvre
     

Le baroque
Giacomo della Porta1541-1604   
  L'Eglise du Gésu1575Rome
Leandro Bassano1557-1622   
  Pénélope défaisant son ouvrage 1600Rennes
Annibal Carrache1560-1609   
  La fuite en Egypte1603Rome
Le Caravage1571-1610   
  Le Martyre de saint Matthieu1600S. L. F. Rome
  Vocation de saint Matthieu1600S. L. F. Rome
  Crucifixion de saint Pierre1600S. M. P. Rome
  Conversion de saint Paul1600S. M. P. Rome
  Le souper à Emmaus1601N. G. Londres
  L'Inspiration de saint Matthieu1602S. L. F. Rome
  La mise au tombeau1603Vatican
  La madone de Lorette1605 
  Les sept actes de charité1607Naples
  Christ à la colonne1607Rouen
  La flagellation du Christ1607Naples
  Décapitation de saint Jean1608Malte
L'Albane1578-1660   
  La toilette de Vénus1633Paris, Louvre
Pierre de Cortone1596-1669   
  Triomphe de la divine providence1639P. Barberini
     
Le Bernin1598-1680   
  Fontaine des tritons1635 
  Fontaine des quatre rivières1651 
  Extase de sainte thérèse1652 
  Trône de saint Pierre1666 
  Tombeau d'Alexandre VII1678 
Francesco Borromini1599-1667   
  Sainte Agnès1653 
     
Il Baciccio1639-1709   
  Le triomphe du nom de Jésus1679Gesu, Rome
     
Andrea Pozzo1642-1709   
  Triomphe de St Ignace de Loyola1690St Ignace, R.
  L'Ange gardien1694Caen
   
     

Le rococo
Tiepolo1697-1768   
  Le martyre de sainte Agathe1756Berlin
Canaletto1697-1768   
  Le grand canal et l'église du Salut1730Houston
Pietro Longhi1701-1785   
  La maison de jeu1740Bergame
Francesco Guardi1712-1793   
  La place saint Marc1760Bergame
     
     

XXème Italien
Giorgio de Chirico1888-1978   
  L'enigma dell'oracolo1910 
  la mélancolie1912 
  la tour rouge1913 
  Guillaume Apollinaire1914 
  L'énigme de la journée1914 
  Le grand métaphysique1914 
  Il vaticinatore1915 
  La muse inquiétante1918 
     
Mimmo Paladinoné en 1948   
  Sans titre1988

_______________
Rappelons que l'intelligence n'est pas faite pour briller mais pour s'adapter et comprendre.
TEHODORIC


Back to top
Violette
Guest

Offline




PostPosted: Fri 20 Sep - 20:41 (2013)    Post subject: Italie Reply with quote

Okay

Back to top
ACHILLE
Guest

Offline




PostPosted: Sun 13 Oct - 18:55 (2013)    Post subject: Italie Reply with quote

Impossible d'en faire le tour, il y a tant de choses à voir dans ce pays...

Back to top
K 2
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 13 Jul 2013
Posts: 7,206
Localisation: 887 Pays, parfois au-delà
Masculin
Point(s): 8,005,470
Moyenne de points: 1,110.95
Animaux: 0
K 2

PostPosted: Mon 14 Oct - 17:54 (2013)    Post subject: Italie Reply with quote

K 2 Apprend le Sourire.
_______________
Rappelons que l'intelligence n'est pas faite pour briller mais pour s'adapter et comprendre.
TEHODORIC


Back to top
110
Admin
Admin

Offline

Joined: 17 Aug 2013
Posts: 3,994
Localisation: Paris / Montréal (Qc)
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 猪 Cochon
Point(s): 8,388,607
Moyenne de points: 2,100.30
Animaux: 2
NON

PostPosted: Tue 15 Oct - 16:21 (2013)    Post subject: Italie Reply with quote

La première fois que je traverse l'Italie, alors que j'accompagne un transport particulier, je me fais verbaliser pour excès de vitesse
et bien entendu, payable en espèces, immédiatement ! Rire

Il ya des lieux comme celui-ci qui te marque plus que d'autres, pour des annecdotes aussi banales.

J'ai énormément apprécié les paysages gigantesques au Nord de l'Italie, longeant le haut Tyrol. Époustouflant !

J'y suis retourné une trentaine de fois, en Italie...
_______________
Quand je fais le mal, je le fais de moi-même. Quand je fais le bien, c'est dieu qui le fait au travers de moi. Donc, ma manière de coopérer avec lui, c'est qu'il opère seul. PLANCK


Back to top
Skype
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Le.Nautile - Partage des Savoirs Forum Index -> K 2 INFORME -> Maître des Clefs -> VOYAGES All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation

Template SG-1 by Dav.bo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

... ga(‘set’, ‘&uid’, {}); // Définir l'ID utilisateur partir du paramètre user_id de l'utilisateur connecté. ... http://localhost:8080 https://myproductionurl.www.forum-le-nautile.com (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','https://www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-51495022-1', 'auto'); ga('require', 'GTM-WGNFT9W'); ga('send', 'pageview');