… www.forum-le-nautile.com …

bxa22vnklusn.forum-le-nautile.com. gv-no2wa4iqyhtseg.dv.googlehosted.com Le.Nautile - Partage des Savoirs :: Le coma
Le.Nautile - Partage des Savoirs Index du Forum Le.Nautile - Partage des Savoirs
De l'Homme à l'animal
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Certification du label Qualité : forum-le-nautile.com certifié de qualité par DNSLookUp Traduction des 58ères langues officielles en sélectionnant la langue de votre choix.
Le coma

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le.Nautile - Partage des Savoirs Index du Forum -> PONT INTERMÉDIAIRE TRIBORD -> Fraternité Tehodoric -> Monde Parallèle
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Violette
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 9 Juil - 19:49 (2014)    Sujet du message: Le coma Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
En coma apparent, elle entend qu'un médecin veut la "débrancher" Angèle Lieby : douze jours de cauchemar en coma apparent

En 2009, Angèle Lieby est hospitalisée pour une migraine persistante. Plongée dans un coma artificiel, elle se réveille consciente mais incapable de bouger. Quatre jours après un médecin lâche : "il faut songer à débrancher". Elle entend qu'il conseille à son mari de "préparer" les obsèques !








Le 13 juillet 2009, Angèle est hospitalisée d'urgence à Strasbourg. Le matin même, en partant travailler à l'aube dans son entreprise qui fabrique des charriots, elle a ressenti des picotements dans les mains. Puis, une violente migraine s'est installée. A 8h30, c'est intenable. Elle décide de rentrer chez elle. Les cachets anti-douleurs et le repos n'y font rien. Le mari d'Angèle, Ray décide d'appeler le Samu. Malgré ses douleurs à la tête, Angèle peut marcher jusqu'à l'ambulance. Elle est emmenée aux urgences. Maladie de Lyme ? Méningite ? Les médecins sont perplexes. Dans la nuit, les troubles s'aggravent rapidement. Elle ne peut pas manger et a beaucoup de mal à respirer. 
"Pour eux, j'étais perdue"
Pour avoir le temps d'en savoir plus, les médecins décident de plonger Angèle dans un coma artificiel. Mais quand elle reprend conscience, le lendemain, c'est le noir absolu. Angèle ne peut pas ouvrir les paupières. Elle est complètement paralysée. Mais, ses capacités cérébrales sont intactes et elle entend tout ce qui se passe autour d'elle. Elle perçoit la présence de son mari, entend des sanglots. « Après quelques jours, à part le coeur, rien ne fonctionnait plus selon les médecins. Pour eux, j'étais perdue »  explique-t-elle. « Moi, je hurlais intérieurement que j'étais vivante, mais rien ne sortait ». Les heures interminables s'écoulent. Après quatre jours de coma apparent, un médecin lâche : « il faut songer à débrancher ». On conseille à son mari de « préparer » les obsèques. La venue des proches, les suppliques de sa fille Cathy, rien ne peut réveiller Angèle. Pas même, les soins extrêmement douloureux, notamment le nettoyage des sinus. « Les infirmières se confiaient leurs petits secrets à mon chevet, ça ne me dérangeait pas, mais c'était comme si je n'existais déjà plus ».  Elle les entend dire qu'elle « va bientôt clamser ». Le mari d'Angèle sait qu'elle veut être incinérée après sa mort. « Au moins, on ne m'enterrerait pas vivante ! » pense-t-elle murée dans son immobilité.
La preuve qu'Angèle est peut-être déjà morte, est administrée par un soignant. Il utilise une « vieille recette » soi-disant infaillible : pincer un téton et le tirer violemment. Ce geste de maquignon barbare provoque une douleur fulgurante. Une douleur à réveiller les morts... Sauf que le corps d'Angèle – qui voudrait hurler tant elle souffre – ne frémit pas ! 
Une larme s'écoule doucement
Heureusement, l'enfer s'achève au bout de douze interminables jours. C'est l'anniversaire de mariage d'Angèle. Sa fille Cathy, qui n'a pas perdu espoir, exhorte une nouvelle fois sa mère à sortir du coma. « Tu ne dois pas nous quitter... Tu sais, je ne te l'ai pas encore dit, mais j'aimerais avoir un troisième enfant... Et cet enfant, tu dois absolument le connaître. Et lui, il doit absolument connaître sa mamie ». Une larme s'écoule alors doucement d'un oeil de la « morte-vivante ». Ray et Cathy appellent à l'aide. « Ce doit être le gel » – que l'on applique sur les paupières – rétorque le personnel soignant. Mais, bientôt, un autre signe ne trompe pas. Angèle bouge un doigt !
Les médecins finissent par diagnostiquer le mal : il s'agit du syndrome de Bickerstaff, une maladie rare qui attaque le système nerveux de manière fulgurante. Les symptômes ont fait croire aux médecins qu'Angèle avait basculé dans un coma dépassé. La pathologie est réversible, mais des mois et des mois de rééducation vont être nécessaires pour qu'Angèle, âgée à l'époque de 57 ans, ne recouvre peu à peu toutes ses facultés : voir, se tenir assise, manger, boire, respirer sans assistance, parler, se tenir debout et marcher... Mais, volontaire et sportive, l'Alsacienne gravit chaque échelon, récupère chaque geste, au prix d'infinis efforts.


"Un message d'espoir"
Angèle Lieby raconte cet effarant accident de la vie dans un livre sensible, qui trouve un bel accueil en librairie (1) « C'est un message d'espoir, pour dire à ceux qui ont un proche malade que tant qu'il n'est pas mort, il faut y croire », explique-t-elle. Elle adresse également des critiques  aux personnels soignants. « J'ai été bien soignée », mais des épisodes douloureux, qui auraient pu être évités selon elle, restent gravés dans sa mémoire. Elle déplore aussi le fatalisme et l'absence de considération de ceux qui ont « dit si vite à mon mari qu'il n'y avait plus d'espoir » ou de l'infirmière qui a lancé à haute voix qu'elle allait « bientôt clamser »: « il faut prendre plus de précautions face aux malades, et faire un maximum d'examens, même s'ils sont coûteux ».
De son côté, le Dr Michel Hasselmann, dont le service de réanimation a accueilli Angèle Lieby, a indiqué à l'AFP qu'il regrette que « des dysfonctions aient pu se produire ». « Nous menons une guerre permanente précisément pour que dans une chambre de malade, les personnels surveillent leurs propos ». Le praticien souligne aussi la rareté du cas d'Angèle Lieby, qui explique que des examens généralement efficaces n'aient pas permis d'évaluer son degré de conscience. Cette rareté  lui fait craindre que son témoignage ne suscite « un espoir irréaliste » pour les familles de « personnes en coma profond ».


http://www.francesoir.fr/pratique/medecine/angele-lieby-dans-un-coma-appare…


Revenir en haut
110
Admin
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Aoû 2013
Messages: 3 892
Localisation: Marseille / Toulon / Montréal
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 猪 Cochon
Point(s): 8 386 607
Moyenne de points: 2 154,83
Animaux: 1
NON

MessagePosté le: Mer 9 Juil - 20:05 (2014)    Sujet du message: Le coma Répondre en citant

Poignant témoignage.


J'ai vécu un peu ça, toutefois, j'étais inconscient. L'absolution, les derniers sacrements...les mots malheureux en présence de la famille...


Je me souviens par contre des étapes douloureuses des examens médicaux lourds...comme quoi, le cerveau enregistre tout !


43 degrés de fièvre, pendant plus de 12 heures ont eu raison de mon premier coma ! Grippe méningée avec chute sur chantier de 11 mètres...


Le second, quelques années plus tard fut une absence totale de conscience, 19 jours...Je n'ai pas vu de lumière blanche ni de tunnel, rien, comme effacé, zombie !!! C'est au cours des jours suivants la sortie du coma, que mon cerveau a envoyé des messages sans queue ni tête, extrêmement difficiles à comprendre, à interprêter...à mettre de côté...
_______________
Quand je fais le mal, je le fais de moi-même. Quand je fais le bien, c'est dieu qui le fait au travers de moi. Donc, ma manière de coopérer avec lui, c'est qu'il opère seul. PLANCK


Revenir en haut
Skype
Violette
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 9 Juil - 20:33 (2014)    Sujet du message: Le coma Répondre en citant

ça serait intéressant d'avoir de témoignages de gens qui ont vu la lumière...

Revenir en haut
110
Admin
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 17 Aoû 2013
Messages: 3 892
Localisation: Marseille / Toulon / Montréal
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 猪 Cochon
Point(s): 8 386 607
Moyenne de points: 2 154,83
Animaux: 1
NON

MessagePosté le: Mer 9 Juil - 21:06 (2014)    Sujet du message: Le coma Répondre en citant

Oui, espérons que les Visiteurs et Membres vont participer...
_______________
Quand je fais le mal, je le fais de moi-même. Quand je fais le bien, c'est dieu qui le fait au travers de moi. Donc, ma manière de coopérer avec lui, c'est qu'il opère seul. PLANCK


Revenir en haut
Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:42 (2018)    Sujet du message: Le coma

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le.Nautile - Partage des Savoirs Index du Forum -> PONT INTERMÉDIAIRE TRIBORD -> Fraternité Tehodoric -> Monde Parallèle Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Template SG-1 by Dav.bo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
... ga(‘set’, ‘&uid’, {}); // Définir l'ID utilisateur partir du paramètre user_id de l'utilisateur connecté. ... http://localhost:8080 https://myproductionurl.www.forum-le-nautile.com (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','https://www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-51495022-1', 'auto'); ga('require', 'GTM-WGNFT9W'); ga('send', 'pageview');