… www.forum-le-nautile.com …

bxa22vnklusn.forum-le-nautile.com. gv-no2wa4iqyhtseg.dv.googlehosted.com Le.Nautile - Partage des Savoirs :: Le Nautile...Nautilus...
Le.Nautile - Partage des Savoirs Forum Index Le.Nautile - Partage des Savoirs
De l'Homme à l'animal
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Certification du label Qualité : forum-le-nautile.com certifié de qualité par DNSLookUp Traduction des 58ères langues officielles en sélectionnant la langue de votre choix.
Le Nautile...Nautilus...

 
Post new topic   Reply to topic    Le.Nautile - Partage des Savoirs Forum Index -> PONT INTERMÉDIAIRE TRIBORD -> Sciences & Recherches -> Divers Jolie Fleur
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Lolane
Guest

Offline




PostPosted: Sun 19 Apr - 12:28 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
                            ...LE NAUTILE...







Nom français:
Nautile

Nom anglais
Nautilius
Nom latin
Nautilius pompilius
Classe
Mollusques
Ordre
Céphalopodes
Famille
Nautilidés








Description physique:
    
Le Nautile mesure 20 cm et possède de 82 à 90 tentacules près de la bouche. Il a une coquille cloisonnée en loges successives, c'est la dernière qui est la plus grande et il l'occupe. Ceux qui ne sont pas occupées par l'animal sont remplis de gaz et de liquide. Il a des yeux très spéciaux que les scientifiques étudient encore.



Habitat:


Le Nautile habite au fond de l'eau, on le trouve au  large des îles Fidji et de la côte australienne.



Reproduction:


Le Nautile est ovipare, ce qui veut dire qu'il pond des oeufs. Il atteint la maturité sexuelle vers 15 à 20 ans, il peut pondre 12 oeufs et l'incubation dure environ 160 jours.











Comportement et mode de vie:



Le Nautile est solitaire, ce qui veut dire qu'il passe ses journées seul. On pourrait dire aussi qu'il est nomade car il passe tout son temps à se déplacer.











Alimentation:


Le Nautile se nourrit de microorganismes. La nuit, il monte à la surface pour «chasser».









Saviez-vous que...:


...Le Nautile est aussi appelé: le céphalopode couvert ou cloisonné.







http://www.aquarium-du-golfe.com
http://www.google.ca
http://www.wikipedia.org
http://www.marinebio.org










     
 
         
         
 





Nautilus        
 
       
 


 
 


Encyclopédie Universalis       
 
 Le nom de Nemo (en latin : personne) que Jules Verne donne à son célèbre héros        
 
 renvoie à celui que choisit Ulysse, dans l’Odyssée, pour braver le cyclope Polyphème.       
 
 On ne peut pas exclure non plus la reprise, dans le registre dramatique, d’une facétie célèbre au Moyen Âge :       
 
l’histoire d’un copiste ignare qui prend le pronom indéfini latin pour un nom propre,       
 
 ce qui transforme les manuscrits anciens en un tissu d’aventures extravagantes.        
 
Dans Vingt Mille Lieues sous les mers (1873), Jules Verne décrit un mystérieux monstre marin éperonne les bateaux anglais.        
 
Un naturaliste français, Arronax, son fidèle domestique Conseil et le harponneur canadien Ned Land       
 
 font partie de l’expédition chargée d’exterminer l’animal,       
 
 mais le bateau est coulé et le trio est recueilli à bord du monstre  qui est en réalité un sous-marin,        
 
le Nautilus, conçu et réalisé par un mystérieux navigateur       
 
 qui se révèle peu à peu être un inventeur génial et un justicier, défenseur des peuples opprimés.        
 
Nemo est en réalité un prince hindou spolié qui se venge du colonialisme britannique.        
 
Dans L’île mystérieuse (1874), retiré à l’intérieur de son Nautilus au fond d’une grotte sous-marine,       
 
il protégera et sauvera à plusieurs reprises des naufragés en difficulté.       
 
Nemo, savant et patriote défenseur des droits de l’homme,       
 
 incarne la double orientation que Verne et son éditeur Hetzel veulent donner au cycle des Voyages extraordinaires :       
 
 anticipation scientifique (le Nautilus, qui fabrique son énergie, a presque un siècle d’avance sur les sous-marins atomiques) et politique-fiction.        
 
Plusieurs de ces inventions sont devenues rétrospectives et n’ont plus qu’un intérêt historique,       
 
 mais l’épopée du capitaine Nemo, caractérisée par des situations étonnantes       
 
 (la visite à l’épave de l’Invincible Armada ou l’attaque du sous-marin par une pieuvre géante)      
 
 passionne toujours les jeunes lecteurs et a tenté plusieurs fois les cinéastes.       
 
 Ceylan, les îles Andamans et  le golfe du Bengale.       
 
 Dès le premier chapitre de la deuxième partie du roman       
 
Jules Verne fait voyager le Nautilus à travers l'Océan indien.       
 
Ce chapitre fait une large place aux descriptions d'animaux marins,       
 
 et on y découvre que le Nautilus Pompilius est un mollusque du Pacifique Ouest :       
 
un céphalopode, cousin du calamar et de la pieuvre.       
 
 
 
 
    
 
Red Nautilus       
 
Les céphalopodes sont les mollusques les plus évolués, possédant un système nerveux bien développé        
 
 et des yeux incroyablement pénétrants.       
 
Le nautile est le seul céphalopode à posséder une véritable coquille externe.       
 
L'intérieur de la coquille est cloisonné en chambres. L'animal vit dans la dernière loge.     
 
dure 1 an. La coquille en spirales (20 cm de diamètre) a une géométrie parfaite 


et on peut reproduire mathématiquement la courbe que fait la coquille.       
 
Le Nautilus Pompilius se nourrit des homards et des crabes, mais également de poissons morts.       
 
Des tentacules (plus de 90) sensibles et préhensiles,       
 
qui  se rétractent dans des étuis protecteurs, servent à saisir les proies.       
 
Elles entourent un bec semblable à celui d'un perroquet qui leur permet de dépecer leur nourriture.       
 
Ces mollusques peuvent se déplacer (0,4 à 0,8 km par jour) grâce à un système unique dans la Nature.       
 
Un siphon pénètre les murs de chacune des chambres par un petit trou.        
 
Les chambres peuvent être remplies avec de l'eau et du gaz.       
 
Quand le nautilus absorbe le gaz de la chambre,       
 
la pression de chambre diminue et l'eau envahit alors les chambres.        
 
Quand le nautilus remplit les chambres de gaz, l'eau est expulsée et provoque le mouvement.       
 
 Le nautilus pompilius se comporte alors comme un sous-marin soufflant l'eau de ses ballasts.       
 
Considéré comme un fossile vivant vieux de 500 millions d'années,        
 
on estime sa durée de vie à  huit ans.       
 
Il vit à 400 m de profondeur sur les pentes raides des récifs coraliens       
 
à proximité des îles du Pacifique Ouest (des îles Andamans aux Fidji)      
 
mais il leur arrive de remonter vers les hauts fonds pour chasser ou se reproduire.       
 
C'est sans doute à ce moment que les pêcheurs les récupèrent       
 
pour faire le commerce de leurs coquilles.       
 
  
      
 
 
 




Abysses, glaces du pôle Sud ou maelström, rien n’arrête le « Nautilus » puisque, englouti dans l’éruption volcanique de « L’Île mystérieuse », il peuple encore notre imaginaire.

      
 
                                                                               
     
 
Depuis la première édition en feuilleton de Vingt mille lieues sous les mers, entre mars 1869 et juin 1870, dans le Magasin d’éducation et de récréation de Pierre-Jules Hetzel, le succès du Nautilus ne s’est pas démenti. Nouvelles illustrations, adaptations au théâtre, au cinéma, déclinaisons en images à collectionner, en jouets et jeux de société… Disparaissant quelquefois sous le flot d’autres fictions qui s’attirent un temps les feux de la rampe, il reparaît toujours, au moment où l’on s’y attend le moins ; au cinéma, dès 1905, avec Wallace Mc Cutcheon, puis Stuart Paton (1916), Richard Fleisher (1954) et plus proche de nous, en 2003, dans La Ligue des gentlemen extraordinaires de Stephen Norrington. Il investit aussi depuis longtemps l’univers de la BD, où il s’illustre encore dans le très récent Voyage sous les eaux, de Rivière et Micheli. Un couple étonnant
Le Nautilus inspire toujours, alors même que les sous-marins n’ont plus rien d’étrange à nos yeux ! La télévision nous les montre régulièrement à l’ouvrage, intervenant pour vider les cuves d’un pétrolier, investissant et filmant la carcasse érodée du Titanic par moins 6 000 m, ou dans le registre plus enchanteur et chatoyant du documentaire animalier. Et si le monde du capitaine Nemo n’est toujours pas le nôtre, même s’il nous est plus familier qu’aux premiers lecteurs de Verne, il ne cesse de nous émerveiller. La distorsion romanesque introduite par l’auteur ajoute à cet émerveillement et elle se situe sur deux plans : une exagération volontaire des capacités du Nautilus – il surpasse toujours les sous-marins actuels – et une description erronée mais féerique d’un milieu que l’homme n’avait pas encore exploré. Cette distorsion induit une poésie, une magie. Associant la mécanique et la nature, Jules Verne donne au « couple » Nemo-Nautilus la dimension du mythe. Indissociable du Nautilus, le capitaine anticipe la biomécanique. Son « bateau-poisson » est même comparé à la coquille sécrétée par un mollusque étonnant : « L’argonaute est libre de quitter sa coquille, mais il ne la quitte jamais. Ainsi fait le capitaine Nemo […]. C’est pourquoi il eût mieux fait d’appeler son navire L’Argonaute. » C’est en visitant le Nautilus que l’on comprend vraiment ce personnage, clandestin au point de se faire appeler Nemo, c’est-à-dire « personne ». D’ailleurs, sa nationalité ne sera révélée qu’au moment de la parution de L’Île mystérieuse où, au seuil du trépas, il révèle qu’il est le prince indien Dakkar, dont la famille a été massacrée dans la révolte des Cipayes, matée par les colons anglais. À l’origine, Jules Verne souhaitait faire de Nemo un prince polonais dont la famille aurait été exterminée par les Russes. Son éditeur le lui interdit, afin de ne pas compromettre ses ventes en Russie. L’observation, en naturaliste, de ce Nautilus coquille révèle le capitaine. Homme-machine, ce « Nemo-Nautilus » vit peut-être hors du monde terrestre, mais pas hors du temps. Il est l’expression syncrétique la plus aboutie du siècle de Verne, ce monde né de la révolution industrielle dont l’ingénieur est le héros. En forçant le trait, on pourrait dire que, pour l’auteur de Vingt mille lieues sous les mers, le Nautilus n’est pas une anticipation, c’est le progrès technique qui est en retard.





À quoi sert le Nautilus ?
Il est un théâtre qui confronte ses personnages aux mystères de la vie. C’est un « lieu » donc, qui autorise par son déplacement dans la troisième dimension la rencontre de deux grands esprits – le capitaine Nemo et le professeur Aronnax du Muséumd’histoire naturelle –, devant deux témoins plus proches du commun des mortels – le harponneur Ned Land et le domestique Conseil. Cette rencontre, au sommet si l’on peut dire, atteint son paroxysme aux limites de la vie, dans les abysses. Plus généralement, les différentes s, que seule permet cette machine extraordinaire, conduisent à de profondes remises en cause : Aronnax le scientifique et Ned Land le marin au long cours découvrent qu’ils ne connaissent pas vraiment la mer. Les théories scientifiques de l’un, élaborées par sondages depuis la surface, et l’empirisme et la superstition de l’autre s’effondrent devant les preuves fournies par l’observation directe qui composent l’essentiel des connaissances de Nemo. Il n’en est plus, lui, à étudier ce milieu ; il en a fait son cadre de vie : « Ainsi donc, au sein de cette mer immense, la vie du capitaine Nemo se déroulait tout entière, et il n’était pas jusqu’à sa tombe qu’il n’eût préparée dans le plus impénétrable de ces abîmes. » Ce tour du monde sous-marin, dans le huis clos du Nautilus, déclenche des réactions très contrastées qui sont la cause d’un immense vertige. Pour Ned Land, cette existence sous la mer est totalement incompréhensible et insupportable, elle met en doute ce qui fait tout son être : sa lutte contre les éléments ; finalement le Nautilus n’est pour lui qu’une prison. Ce voyage sans retour au port prévisible le rend fou. Car, passé les dangers de la chasse au grand air, la vie, la vraie, est à terre ! Pour Aronnax, l’angoisse de la captivité s’évanouit très rapidement devant sa fascination pour ce qu’apporte d’enseignements ce nouveau mode de vie au sein même de son principal objet d’étude. Grâce à ce prodige mécanique, il va « enfin pouvoir écrire le vrai livre de la mer » et déclare : « Je voudrais avoir observé la complète série des merveilles entassées sous les mers du globe. Je voudrais avoir vu ce que nul homme n’a vu encore, quand je devrais payer de ma vie cet insatiable besoin d’apprendre ! » Ce laboratoire exceptionnel, cet œil grand ouvert sous la mer, le pousse même à mentir à ses compagnons d’infortune pour prolonger l’observation. La passion pour la science est un vertige qui lui ôterait presque son sens moral. Ce qui est accompli à bord du Nautilus par Nemo et Aronnax, c’est un tout nouveau type d’investigation scientifique dont rêvent les naturalistes du XIXe siècle. Cette proposition visionnaire inspirera de fervents lecteurs de Jules Verne et d’authentiques inventeurs : Auguste Piccard inventeur du bathyscaphe et son fils Jacques, pionniers et recordmen des s abyssales à 11 000 m en 1960 (dans la fosse des Mariannes), Jacques-Yves Cousteau et sa soucoupe plongeante Cyana qui en 1971 navigue et filme à moins 3 000 m pour le bonheur des spectateurs du Monde du silence, et Jacques Rougerie, architecte des maisons sous la mer et autres laboratoires sous-marins destinés à l’étude du milieu et à l’entraînement des cosmonautes de la NASA dans le cadre du programme intitulé Nemo.





La genèse d’une grande invention
Au XIXe siècle, les descriptions et illustrations du Nautilus font certainement illusion. Hormis pour des spécialistes de marine, il est crédible. Extraordinaire bien sûr, mais « vraisemblable » selon le mot de l’auteur : « Le plus difficile, c’est de rendre tout cela vraisemblable, que tout le monde soit tenté d’y aller » (lettre de Verne à Hetzel, 14 juin 1868). Pour ce voyage sous les eaux qui lui aurait été suggéré par George Sand, Jules Verne a besoin d’un sous-marin dépassant en capacité tout ce qui a été construit jusque-là. Son nom de baptême est une référence au Nautilus de Fulton, propulsé manuellement au moyen d’une hélice et testé dans la Seine, le 13 juin 1800. Sans avenir, car sans moteur. Les sous-marins de la guerre de Sécession lui sont connus également. Mais le modèle qui inspire le Nautilus, c’est le Plongeur (1863-1867) de l’amiral Bourgeois et de l’ingénieur Brun, visible à l’Exposition universelle de 1867 : silhouette en forme de cigare de tôle rivetée, chaloupe de sauvetage hermétique, intégrée à la coque – elle sauvera les héros de Vingt mille lieues sous les mers –, éperon de proue, appareils de gouverne, hélice, ballast, cloisons étanches, filières en balustrade, les similitudes sont flagrantes avec ce premier sous-marin motorisé. Mais, si le Plongeur a ouvert la voie de la navigation sous-marine, son moteur à air comprimé n’est pas assez pratique. Son autonomie n’est que de deux heures environ et il ne dépasse pas dix mètres en . Jules Verne qui se tient informé sur le développement du moteur électrique y voit la solution. L’énergie électrique devient le fluide vital du Nautilus : elle « est un agent destiné à remplacer le vent, l’eau et la vapeur ». Le 10 août 1866, il écrivait déjà à son éditeur : « Je prépare aussi notre voyage sous les eaux, et, mon frère et moi, nous arrangeons toute la mécanique nécessaire à l’expédition. Je pense que nous emploierons l’électricité, mais ce n’est pas encore décidé tout à fait. » Observées sur place dans les allées de l’Exposition universelle ou dans les pages des journaux illustrés, les inventions électriques lui servent à appuyer sa démonstration : les piles Bunsen au sodium accumulent une électricité produite par la houille et actionnent un électroaimant qui transmet son mouvement à un arbre d’hélice. Une cuisinière électrique équipe même ce sous-marin « tout confort ». Le projecteur Sauter (1867) fournit probablement à Verne l’idée du « fanal électrique » nécessaire à la vision sous-marine. Mais son coup de maître est d’avoir créé le Nautilus en imaginant ce qu’apporteraient au Plongeur, dépourvu du moindre hublot, les immenses vitres de l’aquarium d’eau de mer du Champ-de-Mars. L’Exposition lui offrira en fait nombre d’« accessoires et décors » utiles au roman comme le scaphandre autonome Rouquayrol-Denayrouse (médaille d’or de l’Exposition), les instruments de précision, ou encore l’évocation du creusement du canal de Suez présenté par Lesseps dans le pavillon de Suez. Ainsi le Nautilus est-il en quelque sorte né de l’union d’un grand aquarium d’eau de mer et d’un sous-marin obsolète. Qu’importe ! Ses capacités illimitées en auront fait une machine à rêver et c’est bien là l’essentiel pour l’auteur.





Une visite à bord
La visite du Nautilus, effectuée en compagnie du capitaine Nemo et du professeur Aronnax, réserve bien des surprises. La plus grande est certainement de constater que ce sous-marin est une parabole du musée idéal, éducatif et encyclopédique, dont rêve le XIXe siècle. Lieu de découverte et d’étude parfait, il convient aussi bien aux érudits que sont Aronnax et Nemo qu’aux jeunes lecteurs du Magasin d’éducation et de récréation. Un premier repas dans la fastueuse salle à manger nous renseigne sur l’origine aristocratique de Nemo. Le passage dans l’extraordinaire bibliothèque de douze mille volumes, « indistinctement classés, en quelque langue qu’ils fussent écrits », nous laisse pantois sur sa culture ! « Livres de science, de morale et de littérature ». Pas d’ouvrages d’économie politique, jugés inutiles pour un exil définitif. En littérature, on trouve sur une même échelle de valeur les classiques – Homère bien sûr –, mais aussi les contemporains qui font l’admiration de Verne : Michelet, Sand et surtout Victor Hugo pour Les Travailleurs de la mer, une référence qu’il aimerait égaler à sa manière avec Vingt mille lieues sous les mers. Bien entendu, la science est le point d’orgue de cette bibliothèque : mécanique, balistique, hydrographie, météorologie, géographie, géologie, astronomie et histoire naturelle, avec notamment Arago, Humboldt, Faraday, Berthelot. Le dernier livre d’astronomie, entré dans ses rayonnages, permet de dater le lancement du Nautilus (1865). Le cœur de ce musée est le salon, dans lequel « une main intelligente et prodigue avait réuni tous les trésors de la nature et de l’art ». La quintessence des œuvres des maîtres anciens – Vinci, Murillo, Rubens, Géricault et Vernet – est complétée par celle des modernes – Delacroix, Ingres, Messonier, Daubigny – et environnée par la référence esthétique absolue pour l’époque : des sculptures « d’après les plus beaux modèles de l’Antiquité ». Derniers souvenirs de sa vie à terre, les artistes modernes, pour Nemo, se confondent avec les anciens : « Les maîtres n’ont pas d’âge. » Cette vision conventionnelle de l’art rappelle bien la hiérarchie des valeurs au XIXe siècle. Les « meilleurs » des modernes, reconnus par l’Académie des beaux-arts, rejoindront les maîtres anciens au Louvre, ce panthéon des gloires éternelles. La musique n’est pas oubliée et, faute de phonographe, Nemo interprète les plus grands airs sur un piano orgue de grand modèle. L’histoire naturelle est au même rang que l’histoire de l’art : « sous d’élégantes vitrines fixées par des armatures en cuivre étaient classés et étiquetés les plus précieux produits de la mer qui eussent jamais été livrés aux regards d’un naturaliste. » Ce musée total est comme un cabinet de curiosités, il crée une continuité entre les œuvres de la nature et celles de l’art : « un jet d’eau, électriquement éclairé, retombait dans une vasque faite d’un seul tridacne. Cette coquille […] mesurait sur ses bords, délicatement festonnés, une circonférence de six mètres environ ; elle dépassait donc en grandeur ces beaux tridacnes qui furent données à François Ier par la république de Venise, et dont l’église Saint-Sulpice à Paris a fait deux bénitiers gigantesques » – ces bénitiers ont des socles sculptés qui rappellent les illustrations du roman. Mais un musée moderne et complet doit disposer d’un conservatoire des inventions. Le génie industriel égale ici le génie artistique, rivalise avec la Création et s’exprime en un objet unique : le Nautilus. L’instrumentation de bord est un éloge de la mesure de précision : manomètre de pression, sondes thermométriques pour l’eau, sextants, boussoles, storm-glass, horloge électrique, qui permet de maîtriser l’électricité, « un agent puissant, obéissant, rapide, facile, qui se plie à tous les usages et qui règne en maître à mon bord. Tout se fait par lui. Il m’éclaire, il me chauffe, il est l’âme de mes appareils mécaniques ». La découverte de la chambre des machines termine la visite et ne nous enseigne que peu de choses : électroaimants mettant en mouvement différents leviers et engrenages qui transmettent le mouvement à une hélice de six mètres ; l’usage de piles Bunsen utilisant le sodium contenu dans l’eau de mer, extrait au moyen de machines à vapeur. Contrairement à ce qui est quelquefois affirmé, Jules Verne n’a pas l’intuition de l’énergie nucléaire. La science du temps ne lui permet pas de l’imaginer. Cette confusion résulte sans doute d’un exploit accompli par le premier sous-marin atomique américain, Nautilus, qui, pour des raisons stratégiques de dissuasion, traversa la glace au pôle Nord, comme le fit en fiction Nemo au pôle Sud. Avec le Nautilus, Verne livre sa fascination pour le progrès, mais il y place aussi – et c’est sans doute son principal mérite d’écrivain – une réflexion éthique sur son usage, à l’intention de la jeunesse. Le Nautilus est en effet tour à tour, dans les mains du même homme, un outil du savoir et une arme de destruction, lorsque Nemo le transforme en torpille. Ces contradictions nous interpellent toujours et, comme les héros de Vingt mille lieues sous les mers, nous regardons défiler, derrière les fenêtres du Nautilus, le spectacle féerique de la vie sous la mer et celui plus effrayant, empreint d’une esthétique issue du romantisme, de la ruine des civilisations qui se manifeste à travers les vues de l’Atlantide et des épaves des navires modernes qui jonchent le fond des mers. Le Nautilus continue donc sa route à travers notre conscience.


http://www.echecsetmaths.com/nautilus/nautilus.htm


...
     
 
 
    
 
Et enfin...     
 
 
 
    

 
Mise à l'eau du Nautile © Ifremer 
Le sous-marin qui rend accessible 97% de la superficie des fonds marins     
 
Le Nautile est un sous-marin habité conçu pour l’observation et l’intervention jusqu’à des fonds de 6000 mètres. Depuis sa mise en service en 1984, il a effectué près de 1500 s à partir des navires océanographiques Nadir ou  l’Atalante. Domaines d’intervention
  • Reconnaissance de zones
  • Bathymétrie fine et mesures physiques
  • Prélèvement d’échantillons et manipulation d’outillages spécifiques
  • Assistance à la réalisation de travaux offshore
  • Études de tracés et contrôle des câbles et pipelines
  • Assistance aux submersibles en difficulté
  • Recherche, localisation, investigation et assistance au relevage d’épaves
  • Intervention sur épaves poluantes



    

 
© Ifremer 
 
 
Références
  • Équipes scientifiques françaises et étrangères
  • Compagnies pétrolières
  • Marines françaises et étrangères
  • Commissions d’enquête
  • Expertise, reconnaissance et intervention sur épaves (RMS Titanic, Prestige)
  • Recherches archéologiques
  • Télévisions françaises et étrangères
Fonctionnalités Le système Nautile offre les fonctionnalités suivantes :

  • Observation directe, grâce à trois hublots à grand champ de vision associés à six projecteurs alliant portée et rendu des couleurs
  • Prise de vue par caméras vidéo et photo
  • Détection d’objets au sonar panoramique
  • Manipulation et prélèvement grâce à deux bras et à un panier escamotable et isotherme
  • Emport d’équipements complémentaires, outillages spécifiques ou augmentation de la capacité de prélèvement
  • Positionnement en surface utilisant soit un système " base longue " (balises posées sur le fond) soit une "base ultra courte " (capteur installé sur le navire support)
  • Positionnement dans l’engin associant des mesures de distance par rapport à des balises à une estime de position effectuée à partir de mesures de vitesse et d’attitude du sous-marin
  • Acquisition et enregistrement dans l’engin des données de navigation et des mesures effectuées par les capteurs embarqués : altitude, pression, température, cap, vitesse et heure
  • Préparation, suivi, archivage grâce au logiciel VEMO+ et dépouillement des données grâce au logiciel ADELIE
Et de façon optionnelle :



  • En lieu et place du panier à prélèvements peut être installé le ROBIN (ROBot d'Inspection du Nautile), un petit robot télécommandé depuis le Nautile et destiné à effectuer la reconnaissance, l’inspection et la prise de vues vidéo et photo de zones inaccessibles au sous-marin,
  • Des outils standard ou spécifiques peuvent être développés et embarqués à la demande.
Robin © Ifremer

Caractéristiques techniques
Le Nautile se caractérise par une masse faible au regard de ses performances, ce qui lui permet d’être mis en œuvre à partir d’un navire support de tonnage relativement réduit et de bénéficier d’une bonne manœuvrabilité.




  • Profondeur d’intervention : 6000 m
  • Masse (pour une à 6000 m) : 19,50 t
  • Dimensions :
    • longueur : 8,00 m
    • largeur : 2,70 m
    • hauteur : 3,81 m
  • Sphère habitée :
    • équipage : 3 personnes
    • diamètre intérieur : 2,10 m
    • matériau : alliage titane
    • hublots : 3 (diamètre 120 mm)
  • Énergie par batteries au plomb ; capacité utile à 6000 m :
    • 37 kWh en 230 V
    • 6,5 kWh en 28 V
  • Réglage d’assiette par transfert de mercure : ± 8°
  • Propulsion principale : 1 propulseur axial orientable
    • Vitesse de déplacement longitudinale : 1,7 nœud
    • Rayon d’action à 1,5 nœud : 7,5 km
© Ifremer





  • Propulsion auxiliaire :
    • 2 propulseurs verticaux
    • 1 propulseur transversal à l’avant
    • 1 propulseur transversal à l’arrière
  • Autonomie (travail sur le fond) à 6000 m : 5 h
  • Télémanipulation :
    • 1 bras de préhension à 4 degrés de liberté (+ ouverture et fermeture pince)
    • 1 bras de manipulation à 6 degrés de liberté (+ ouverture et fermeture pince)
  • Centrales hydrauliques : 2
  • Communications :
    • téléphone sous-marin en
    • émetteur-récepteur VHF en surface
  • Équipements :
    • 1 sondeur d'altitude
    • 1 sondeur à sédiment
    • 1 sonar panoramique
    • 2 caméras vidéo couleur 3-CCD
    • 1 caméras photo avec flash 300 et 600 J
    • 1 caméra photo numérique
    • 2 projecteurs 650 W à iode
    • 5 projecteurs 400 W H.M.I.
    • 1 centrale d’acquisition des données et de navigation
    • 1 panier à échantillons
  • Capacité d’emport pour matériel scientifique : 200 kg
  • Sécurité :
    • autonomie supplémentaire de sécurité : 120 h
    • 9 dispositifs pyrotechniques d’allègement de sécurité
    • 1 dispositif de repérage de secours
© Ifremer

Charge utile
Mise à disposition d'une enceinte résistante extérieure pour équipements scientifiques aux caractéristiques suivantes :




  • Volume disponible brut 330 x 350 x 300 environ
  • Possibilité de monter un rack 4U 3/4 19" profondeur 180 environ
  • Alimentations : 240 VDC et 28 VDC
  • Liaisons avec la sphère :                    4 télécommandes pré-installées                    1 liaison précâblée contenent 5 fils unifilaires et 1 paire blindée pour bus de terrain


[*]Raccordement au réseau optionnel du sous-marin possible sur étude Tous les détails des interfaces pour les équipements scientifiques sont donnés dans la :




Spécification d’interface des équipements scientifiques du Nautile référence 0170 08 50 00 SU/B     
 
disponible sur demande au Département des Systèmes Sous-Marins (04 94 30 48 62) ou au Département des Engins Sous-Marins de GENAVIR (04 94 30 47 17) du centre Ifremer de Toulon - La Seyne. Installation à bord Le Nautile peut être embarqué à bord de deux navires océanographiques français : le Nadir et l’Atalante. Ces deux navires sont équipés d’un portique arrière de 20 t capable de mettre à l’eau et de récupérer le sous-marin en toute sécurité. Le train Nautile comprend :

  • Le sous-marin lui-même
  • Un chariot de manutention
  • 5 conteneurs normalisés (L 6,60 m x l 2,45 m x h 2,6 m) :
    • atelier de maintenance mécanique
    • atelier de maintenance électronique
    • conteneur caisson de décompression hyperbares
    • conteneur balises et photo
    • conteneur regroupant les systèmes de navigation surface
  • Une réserve de lest dont le volume dépend de la durée de la mission (consommation 1000 kg par )
  • Une réserve d’oxygène extérieure et un compresseur d’oxygène
L’équipe opérationnelle du Nautile comprend au minimum 8 personnes :



  • 2 pilotes dont 1 chef d'opération
  • 2 électroniciens copilotes
  • 2 électroniciens de navigation
  • 2 mécaniciens plongeurs
Partenaires Le Nautile est opéré et maintenu par GENAVIR ; l'Ifremer en assure le suivi technique et les évolutions. Les principaux partenaires industriels impliqués dans le développement du sous-marin sont :


  • La DCN (Diection des Constructions Navales) de Toulon
  • EMERSON et CUMMING pour la mousse syntactique
  • AMETEK/STRAZA pour le sonar
  • HYTEC pour la caméra photo numérique
  • THALES, Ixsea Oceano pour le système de positionnement POSIDONIA
  • BENTHOS pour les flashes
  • CEAC/FULMEN pour les batteries
  • PYROALLIANCE pour les sécurités pyrotechniques
  • UGINE pourla réalisation de la sphère
  • DEUTSCH, SOURIAU et FCI pour la connectique ...
Source : Bot- http://www.ifremer.fr/francais/index.php






 
    

 


 
 


Last edited by Lolane on Wed 22 Apr - 07:09 (2009); edited 1 time in total
Back to top
GIGI24
Guest

Offline




PostPosted: Sun 19 Apr - 20:36 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

Okay exelent ma lolane  Okay   H4

Back to top
Violette
Guest

Offline




PostPosted: Sun 19 Apr - 20:52 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

Magnifique !!!!!
Okay


Back to top
Lolane
Guest

Offline




PostPosted: Tue 21 Apr - 05:48 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

Merci les Zamours de filles...Cela rend notre Vaisseau...Magnifique et bien habité !!! Z5

Back to top
GIGI24
Guest

Offline




PostPosted: Tue 21 Apr - 06:31 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

de rien lolane je dis vraiment ce que je pense

Back to top
Lolane
Guest

Offline




PostPosted: Tue 21 Apr - 13:55 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

...Je le sais... Z5 ...kisss ma belle...

Back to top
GIGI24
Guest

Offline




PostPosted: Tue 21 Apr - 17:12 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

gros bisous ma lolane H4

Back to top
Guest
Guest

Offline




PostPosted: Sat 25 Apr - 10:29 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

Okay   j'ai pas tout lu mais je le ferais dès que j'ai 2 minutes !
Bisous


Back to top
Lolane
Guest

Offline




PostPosted: Wed 29 Apr - 09:05 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

Quand tu voudras lire click sur la vidéo du Nautilus...tu seras dans l'ambiance...un vrai délice... H4

Back to top
Guest
Guest

Offline




PostPosted: Wed 29 Apr - 09:27 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

Okay  en effet !

Back to top
cent.dix
Guest

Offline




PostPosted: Wed 29 Apr - 10:48 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

Tu cartonnes  ma Lolane ! Merci délicieusement...

Back to top
Theo_caramel
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 22 Mar 2009
Posts: 1,627
Localisation: ici et là jamais là où on m'attend
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 蛇 Serpent
Point(s): 4,762,583
Moyenne de points: 2,927.22
Animaux: 0

PostPosted: Thu 30 Apr - 10:52 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

Esse ke ca se mange ? ..... V5 Connerie
_______________
• C'est en se perdant que l'on découvre et que l'on apprend ...


Back to top
MSN
Lolane
Guest

Offline




PostPosted: Thu 30 Apr - 10:55 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

Rhooooooooooo ma Théooooooo tout ne se met po ...dans la bouche... V5

Back to top
Theo_caramel
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 22 Mar 2009
Posts: 1,627
Localisation: ici et là jamais là où on m'attend
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 蛇 Serpent
Point(s): 4,762,583
Moyenne de points: 2,927.22
Animaux: 0

PostPosted: Thu 30 Apr - 11:02 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

ah bon ?  Surpris Pourtant ....... v2 ......... V5
_______________
• C'est en se perdant que l'on découvre et que l'on apprend ...


Back to top
MSN
Lolane
Guest

Offline




PostPosted: Thu 30 Apr - 11:05 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

Ma nannnnnn ! Arrf tu vas viendre voir la Mamzelle lolane (je vas t' expliquer deux ou trois ti crucs...) Cool

Back to top
Theo_caramel
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 22 Mar 2009
Posts: 1,627
Localisation: ici et là jamais là où on m'attend
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 蛇 Serpent
Point(s): 4,762,583
Moyenne de points: 2,927.22
Animaux: 0

PostPosted: Thu 30 Apr - 11:13 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

vi vi vi j'arrive ma lolane  V5
_______________
• C'est en se perdant que l'on découvre et que l'on apprend ...


Back to top
MSN
Lolane
Guest

Offline




PostPosted: Thu 30 Apr - 11:25 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

Chic on va manzer ensemble ... V5 Te dirais le menu plus tard heinnnnnnn ... v2

Back to top
cent.dix
Guest

Offline




PostPosted: Thu 30 Apr - 11:42 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

Mort de Rire  de la terrine de griffon en entrée !

Back to top
Theo_caramel
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 22 Mar 2009
Posts: 1,627
Localisation: ici et là jamais là où on m'attend
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 蛇 Serpent
Point(s): 4,762,583
Moyenne de points: 2,927.22
Animaux: 0

PostPosted: Thu 30 Apr - 11:48 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

ki ki fait le griffon V5 d'ailleurs mieux vaut bouffer un griffon k'un grillon .....Le pire va etre de l'attraper  Confus
_______________
• C'est en se perdant que l'on découvre et que l'on apprend ...


Back to top
MSN
cent.dix
Guest

Offline




PostPosted: Thu 30 Apr - 11:52 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

mdrrr ô ma Reine, je suis dératé, compte sur moi !

Back to top
Theo_caramel
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 22 Mar 2009
Posts: 1,627
Localisation: ici et là jamais là où on m'attend
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 蛇 Serpent
Point(s): 4,762,583
Moyenne de points: 2,927.22
Animaux: 0

PostPosted: Thu 30 Apr - 11:55 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

hannnnn avec vos couneries de répondre partout  vais finir par etre fétarde avant mon départ de ce soir m'enfin ca va po non demain c'est la fete du travail  Surpris
_______________
• C'est en se perdant que l'on découvre et que l'on apprend ...


Back to top
MSN
Lolane
Guest

Offline




PostPosted: Thu 30 Apr - 12:00 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

Mort de Rire Oui mais vu que tu " traînes " po de fête pour toi !!! ... Z1 Oui tu as beau te faufiler partout je te surveille !! V5

Back to top
Theo_caramel
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 22 Mar 2009
Posts: 1,627
Localisation: ici et là jamais là où on m'attend
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 蛇 Serpent
Point(s): 4,762,583
Moyenne de points: 2,927.22
Animaux: 0

PostPosted: Thu 30 Apr - 12:18 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

ah !!!!! pffffffffffffffffffffff mais je t'aime kan meme  V5
_______________
• C'est en se perdant que l'on découvre et que l'on apprend ...


Back to top
MSN
cent.dix
Guest

Offline




PostPosted: Thu 30 Apr - 12:38 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

et pour couronner ta future promo à Fêtard, je t'en réserve un d'avatar ! Mort de Rire

Back to top
Theo_caramel
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 22 Mar 2009
Posts: 1,627
Localisation: ici et là jamais là où on m'attend
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 蛇 Serpent
Point(s): 4,762,583
Moyenne de points: 2,927.22
Animaux: 0

PostPosted: Thu 30 Apr - 13:05 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

alors là m'attends au pire  Mort de Rire Mort de Rire Mort de Rire Mort de Rire
_______________
• C'est en se perdant que l'on découvre et que l'on apprend ...


Back to top
MSN
cent.dix
Guest

Offline




PostPosted: Thu 30 Apr - 20:34 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

Mort de Rire  comme un gant il te va ! Une chatte qui se mouille ! Mort de Rire

Back to top
Theo_caramel
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 22 Mar 2009
Posts: 1,627
Localisation: ici et là jamais là où on m'attend
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 蛇 Serpent
Point(s): 4,762,583
Moyenne de points: 2,927.22
Animaux: 0

PostPosted: Thu 30 Apr - 22:10 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

un spécial avatar rien ke pour moi .............Un grand Honneur mon Prince .....je te remercie  H4
_______________
• C'est en se perdant que l'on découvre et que l'on apprend ...


Back to top
MSN
Lolane
Guest

Offline




PostPosted: Thu 30 Apr - 23:43 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

Terrible !!! j'Adooooooooooooore ! Heu mais c'est po une raison pour flâner et une léchette méritée les bottes du Boss !! Heinnnnnnnnnnnnn Z1 naméo !

Back to top
Theo_caramel
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 22 Mar 2009
Posts: 1,627
Localisation: ici et là jamais là où on m'attend
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 蛇 Serpent
Point(s): 4,762,583
Moyenne de points: 2,927.22
Animaux: 0

PostPosted: Fri 1 May - 23:34 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

l'air de rien l'air de rien l'air de rien l'air de rien
_______________
• C'est en se perdant que l'on découvre et que l'on apprend ...


Last edited by Theo_caramel on Sat 22 Aug - 15:10 (2009); edited 1 time in total
Back to top
MSN
Lolane
Guest

Offline




PostPosted: Sat 2 May - 09:13 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

Pi on siffle po quand je cause !! Je va te foufer dans les bronches toi !! Z1

 Mes Pensées les plus douces et cette pointe d'humour pour ta dure journée...Je t'Aime tite soeur... Z5


Back to top
Achille78
Guest

Offline




PostPosted: Sun 10 May - 15:58 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

Merci Lolane

ça ma rappelé mes lectures de 15 ans
beaucoup de details et de travail aussi

Okay


Back to top
Lolane
Guest

Offline




PostPosted: Sun 10 May - 19:58 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

Merci c'est un Plaisir...Chaque heure de travail représente une compensation !!
là tu me la donne !! Merci infiniment...Je te vous Aime...


Back to top
cent.dix
Guest

Offline




PostPosted: Mon 13 Jul - 19:34 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

Quelle tenacité ! Chapeau bas...

Back to top
cent.dix
Guest

Offline




PostPosted: Sat 1 Aug - 06:33 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote



Source : http://wizzz.telerama.fr/pian/photos/5467129584


Back to top
cent.dix
Guest

Offline




PostPosted: Sat 1 Aug - 06:37 (2009)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

 
C O M E X 
    
LA FABULEUSE HISTOIRE DE COMEX
Henri G. DELAUZE fonde COMEX à Marseille, en novembre 1961, après dix ans de voyages et de grands chantiers aux quatre coins du monde. A 32 ans, il allie sa passion du défi technologique à celle de la profonde et invente une industrie nouvelle dans le monde sous-marin.    
COMEX devient le pionnier de la profonde industrielle au service de l'industrie parapétrolière. A l'apogée de son activité, des milliers de plongeurs de COMEX, première société mondiale d'ingénierie, de technologie et d'interventions sous-marines humaines ou robotisées, sillonnent les mers du globe et travaillent à plus de 300 m de profondeur grâce à l'emploi de l'hélium dans les mélanges respiratoires.    
Dans le milieu des années 90, COMEX cède sa filiale pétrolière, COMEX SERVICES, au Groupe STOLT TANKERS & TERMINALS. COMEX mène une forte politique d'essaimage autour de son savoir-faire technologique et industriel en créant des filiales renommées dans le secteur de la robotique et de l'intelligence artificielle.    
Aujourd'hui, COMEX se recentre sur l'ingénierie hyperbare et le service sous la mer en s'appuyant sur son savoir-faire unique et reconnu mondialement.   
 

COMEX MAGAZINE N°5Au sommaire :
Dossier : L'agence des aires marines protégées - COMEX met son savoir-faire au service de la connaissance du milieu
Interview : Pierre WATREMEZ, responsable scientifique de l’Agence des aires marines protégées.
Découverte: Les plus beaux fonds marins sans se mouiller
News : COMANEX une jeune pousse devenue grande
News : COMEX distingue ses anciens.
News : Le nouveau centre hospitalier de Polynésie française monte en pression.


télécharger COMEX Magazine n°5








6 300 METRES
Une nouvelle enceinte d’essais dimensionnée pour une profondeur de 6 300 mètres vient de sortir des ateliers de COMEX.
Elle a été conçue pour valider les résistances mécaniques de boîtiers.
  • A l’aide d’un système automatisé, le contrôle de l’ensemble des paramètres ainsi que le pilotage des différents actionneurs rendent cet équipement totalement autonome.
  • Le fluide utilisé lors des tests est de l’eau industrielle à température ambiante.
  • Sa vitesse de compression peut varier de 500 m/min à 5 000 m/min.

Source : http://www.comex.fr/


 
 


Back to top
K 2
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 13 Jul 2013
Posts: 7,252
Localisation: 887 Pays, parfois au-delà
Masculin
Point(s): 8,029,937
Moyenne de points: 1,107.27
Animaux: 0
K 2

PostPosted: Mon 9 Sep - 06:28 (2013)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

Source : http://www.comex.fr/6300m.html

6 300 METRES
Une nouvelle enceinte d’essais dimensionnée pour une profondeur de 6 300 mètres vient de sortir des ateliers de COMEX.
Elle a été conçue pour valider les résistances mécaniques de boîtiers.
  • A l’aide d’un système automatisé, le contrôle de l’ensemble des paramètres ainsi que le pilotage des différents actionneurs rendent cet équipement totalement autonome.
  • Le fluide utilisé lors des tests est de l’eau industrielle à température ambiante.
  • Sa vitesse de compression peut varier de 500 m/min à 5 000 m/min.

_______________
Rappelons que l'intelligence n'est pas faite pour briller mais pour s'adapter et comprendre.
TEHODORIC


Back to top
Téhodoric
Admin
Admin

Offline

Joined: 13 Aug 2013
Posts: 885
Localisation: Corbeil essonnes
Masculin Balance (23sep-22oct)
Point(s): 2,304,039
Moyenne de points: 2,603.43
Animaux: 0
NON

PostPosted: Mon 9 Sep - 07:48 (2013)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

Okay
_______________
Chaque instant d'Amour est une parcelle d'éternité.Tout le reste n'est que sable entre les doigts...


Back to top
Visit poster’s website
110
Admin
Admin

Offline

Joined: 17 Aug 2013
Posts: 3,891
Localisation: Marseille / Toulon / Montréal
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 猪 Cochon
Point(s): 8,384,607
Moyenne de points: 2,154.87
Animaux: 1
NON

PostPosted: Tue 10 Sep - 16:15 (2013)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

C'était mon premier souhait de choix de carrière, être plongeur à la Comex.

Le destin en a décidé autrement...
_______________
Quand je fais le mal, je le fais de moi-même. Quand je fais le bien, c'est dieu qui le fait au travers de moi. Donc, ma manière de coopérer avec lui, c'est qu'il opère seul. PLANCK


Back to top
Skype
K 2
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 13 Jul 2013
Posts: 7,252
Localisation: 887 Pays, parfois au-delà
Masculin
Point(s): 8,029,937
Moyenne de points: 1,107.27
Animaux: 0
K 2

PostPosted: Wed 11 Sep - 02:31 (2013)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

K 2 Dit pov"110 ! étrangle
_______________
Rappelons que l'intelligence n'est pas faite pour briller mais pour s'adapter et comprendre.
TEHODORIC


Back to top
Zuben
Sécurité Informatique
Sécurité Informatique

Offline

Joined: 07 Sep 2013
Posts: 309
Localisation: Zuben Elgenubi
Masculin
Point(s): 998,437
Moyenne de points: 3,231.19
Animaux: 2

PostPosted: Sat 14 Sep - 18:00 (2013)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

Superbe ! Merci Okay
_______________
Des microrobots fine mouche qui décoiffent !
Zuben


Back to top
Visit poster’s website
110
Admin
Admin

Offline

Joined: 17 Aug 2013
Posts: 3,891
Localisation: Marseille / Toulon / Montréal
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 猪 Cochon
Point(s): 8,384,607
Moyenne de points: 2,154.87
Animaux: 1
NON

PostPosted: Mon 16 Sep - 18:14 (2013)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

K 2 wrote:
K 2 Dit pov"110 ! étrangle



mdrrr
_______________
Quand je fais le mal, je le fais de moi-même. Quand je fais le bien, c'est dieu qui le fait au travers de moi. Donc, ma manière de coopérer avec lui, c'est qu'il opère seul. PLANCK


Back to top
Skype
K 2
Maître des Clefs
Maître des Clefs

Offline

Joined: 13 Jul 2013
Posts: 7,252
Localisation: 887 Pays, parfois au-delà
Masculin
Point(s): 8,029,937
Moyenne de points: 1,107.27
Animaux: 0
K 2

PostPosted: Wed 9 Oct - 07:06 (2013)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

K 2 Informe que ce Sujet est toujours d'actualité.

K 2 Informe que ce Sujet est classé 4ème sur 25 100 en Valeur sûre sur Google. Il dépasse bons nombres de domaines.

K 2 Félicite sa Lolane pour son "Geek" ! Okay Okay Okay
_______________
Rappelons que l'intelligence n'est pas faite pour briller mais pour s'adapter et comprendre.
TEHODORIC


Back to top
110
Admin
Admin

Offline

Joined: 17 Aug 2013
Posts: 3,891
Localisation: Marseille / Toulon / Montréal
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 猪 Cochon
Point(s): 8,384,607
Moyenne de points: 2,154.87
Animaux: 1
NON

PostPosted: Thu 10 Oct - 17:25 (2013)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

merci k2 ! Comme toujours, génial !
_______________
Quand je fais le mal, je le fais de moi-même. Quand je fais le bien, c'est dieu qui le fait au travers de moi. Donc, ma manière de coopérer avec lui, c'est qu'il opère seul. PLANCK


Back to top
Skype
110
Admin
Admin

Offline

Joined: 17 Aug 2013
Posts: 3,891
Localisation: Marseille / Toulon / Montréal
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 猪 Cochon
Point(s): 8,384,607
Moyenne de points: 2,154.87
Animaux: 1
NON

PostPosted: Thu 5 Feb - 08:50 (2015)    Post subject: Le Nautile...Nautilus... Reply with quote

 
 
 
 

_______________
Quand je fais le mal, je le fais de moi-même. Quand je fais le bien, c'est dieu qui le fait au travers de moi. Donc, ma manière de coopérer avec lui, c'est qu'il opère seul. PLANCK


Back to top
Skype
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 08:50 (2019)    Post subject: Le Nautile...Nautilus...

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Le.Nautile - Partage des Savoirs Forum Index -> PONT INTERMÉDIAIRE TRIBORD -> Sciences & Recherches -> Divers Jolie Fleur All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation

Template SG-1 by Dav.bo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

... ga(‘set’, ‘&uid’, {}); // Définir l'ID utilisateur partir du paramètre user_id de l'utilisateur connecté. ... http://localhost:8080 https://myproductionurl.www.forum-le-nautile.com (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','https://www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-51495022-1', 'auto'); ga('require', 'GTM-WGNFT9W'); ga('send', 'pageview');