… www.forum-le-nautile.com …

bxa22vnklusn.forum-le-nautile.com. gv-no2wa4iqyhtseg.dv.googlehosted.com Le.Nautile - Partage des Savoirs :: combat d'une femme
Le.Nautile - Partage des Savoirs Forum Index Le.Nautile - Partage des Savoirs
De l'Homme à l'animal
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Certification du label Qualité : forum-le-nautile.com certifié de qualité par DNSLookUp Traduction des 58ères langues officielles en sélectionnant la langue de votre choix.
combat d'une femme

 
Post new topic   Reply to topic    Le.Nautile - Partage des Savoirs Forum Index -> SALLE DE PILOTAGE LE.NAUTILE "VAISSEAU du PARTAGE et de la CONVIVIALITÉ" -> INTERNATIONAL -> Droit
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Violette
Guest

Offline




PostPosted: Fri 15 May - 20:42 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?
http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/culture/20090515.FAP2291/culture/cu…
Aung San Suu Kyi: les dates clefs 
url=http://le.nautile.xooit.com/image/44/4/b/2/images-ea9f20.jpg.htm]
[/url]

source nouvel obs
 
AP | 15.05.2009 | 18:03
Fille du héros de l'indépendance birmane, le général Aung San, qui fut assassiné alors qu'elle était âgée de deux ans, Aung San Suu Kyi est venue à la politique presque par accident. Voici quelques dates clés de la vie de l'opposante birmane, lauréate du prix Nobel de la paix, placée cette semaine en détention dans la prison d'Insein à Rangoon:
- 19 juin 1945: naissance d'Aung San Suu Kyi à Rangoon; la petite fille est élevée en Birmanie et en Inde, où sa mère est nommée ambassadrice de Birmanie dans les années 60
- 1972: la jeune femme, diplômée de l'Université d'Oxford en philosophie, sciences politiques et économie, épouse l'universitaire britannique Michael Aris, spécialiste des questions tibétaines. Elle travaille alors pour les Nations unies à New York, puis au Bhoutan. Le couple aura deux enfants, Alexander et Kim, qui vivent actuellement au Royaume-Uni
- 1988: Aung San Suu Kyi rentre en Birmanie pour s'occuper de sa mère, souffrante. Son retour coïncide avec de grandes manifestations contre la junte au pouvoir, qui les réprimera dans le sang, faisant des milliers de morts. Elle participe à la création de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), parti d'opposition
- 1989: arrestation d'Aung San Suu Kyi sous l'accusation d'incitation aux troubles à l'ordre public. L'opposante restera assignée à résidence pendant six ans
- Mai 1990: elle ne peut participer aux élections législatives finalement autorisées par la junte. Si l'opposition menée par la LND remporte une victoire écrasante en décrochant 392 des 495 sièges à l'Assemblée constituante, la junte refuse de respecter les résultats et interdira à Aung San Suu Kyi de contester cette décision. L'opposante, qui ne se départira jamais de sa politique de non-violence inspirée de Gandhi, deviendra le symbole de la démocratie réprimée en Birmanie
- 1991: le prix Nobel de la paix lui est attribué
- 1995: son assignation à résidence prend fin, le régime continue d'arrêter ses partisans et lui interdit de quitter la capitale birmane
- Mars 1999: décès de son mari des suites d'un cancer de la prostate en Angleterre. Avant sa mort, Michael Aris se verra refuser de rendre visite à Aung San Suu Kyi en Birmanie. Autorisée par la junte à quitter le pays, l'opposante birmane préfère ne pas se rendre aux obsèques de son époux par peur de ne pouvoir être autorisée à rentrer en Birmanie.
- 2000: Aung San Suu Kyi est à nouveau assignée à résidence
- 2002: l'opposante est relâchée sans conditions
- Mai 2003: la lauréate du prix Nobel de la paix est une fois arrêtée et assignée à résidence.
- 14 mai 2009: elle est accusée d'avoir violé les termes de son assignation à résidence, censée prendre fin le 27 mai, après l'intrusion dans sa propriété d'un Américain, John William Yettaw, 53 ans. Emmenée à la prison d'Insein à Rangoon où elle est placée en détention, Aung San Suu Kyi nie toute complicité. Elle doit être jugée lundi dans le cadre d'un procès et risque jusqu'à cinq ans de prison, selon l'un de ses avocats. AP
 


Back to top
Lolane
Guest

Offline




PostPosted: Sat 16 May - 20:21 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

Consternant !!! Merci infiniment Violette !! superbe post !! Z5

Back to top
cent.dix
Guest

Offline




PostPosted: Fri 26 Jun - 20:07 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

Merci infiniment Belle Violette...

Back to top
Violette
Guest

Offline




PostPosted: Fri 26 Jun - 21:04 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

tu n'avais pas lu tout ça ?
pinaise tu vas avoir de la lecture....
mdr


Back to top
cent.dix
Guest

Offline




PostPosted: Sat 27 Jun - 06:36 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

rire j'avais déjà du retard avant mon départ, tu penses bien, une centaine de posts par jour, j'ai du mal à gérer, mais là, vous m'avez gâté ! rire

Back to top
Violette
Guest

Offline




PostPosted: Sun 28 Jun - 17:52 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

Iran - La mort filmée de Neda mobilise la Toile
le 28/06/2009 à 14h18
 
 
 
Neda Soltani, abattue lors de la manifestation contre le résultats de la présidentielle iranienne, le 20 juin à Téhéran.
Les internautes du monde entier ont fait d'une jeune Iranienne abattue lors de la manifestation de samedi à Téhéran, le symbole de la lutte contre le régime d'Ahmadinejad.
Les hommages se multiplient sur YouTube, Twitter et Facebook.
M.D. avec agence - le 22/06/2009 - 13h26
Mis à jour le 22/06/2009 - 13h54
 
"'Je suis Neda' est le nouveau cri de ralliement du mouvement de protestation en Iran". JoeyIWGT a résumé sur Twitter l'impact de la mort d'une jeune Iranienne, abattue samedi à Téhéran lors de la manifestation contre le résultat de l'élection présidentielle.
 
La jeune femme a été atteinte par une balle ; elle a agonisé au milieu d'une foule impuissante. Sa mort sanglante a été filmée par une personne présente à la manifestation et la vidéo s'est répandue sur le net (voir ci-dessous). Sur YouTube, d'abord, puis sur les différentes plateformes de téléchargement de vidéos.
 
Plusieurs centaines de milliers d'internautes ont regardé ces images éprouvantes. Rapidement, le nom de la jeune Iranienne a été révélé : il s'agirait de Neda Soltani et elle serait âgée d'une vingtaine d'années. Des informations qui n'ont pas été confirmées "de source indépendante", précise lundi l'AFP.
 
Symbole
 
Dix personnes au moins ont été tuées et plus de 100 autres blessées à Téhéran samedi mais c'est Neda qui est devenue le symbole de la résistance au pouvoir iranien. Ses photos ont été utilisées lors de manifestations dimanche dans différents pays, notamment à Istanbul ou à Los Angeles, avec pour commentaire de l'image de son visage couvert de sang, "This is islamic democracy" ("Ceci est la démocratie islamique").
 
Sur internet, les commentaires se sont multipliés : hommages, messages d'indignation et de colère, soutiens aux manifestants, appels à la poursuite de la lutte... Plusieurs groupes dédiés à la jeune femme sont apparus sur Facebook tandis que le mot "Neda" est devenu l'un des termes les plus employés sur Twitter. L'opposition au régime iranien a désormais un visage et un nom. Une personnalisation qui participe à la mobilisation de l'opinion publique mondiale en faveur des opposants au président Mahmoud Ahmadinejad.
Neda Soltani's death - La mort de Neda Soltani - English subtitles 



Neda Soltani : a musical tribute to the face and voice of the resistance of the Iranian people!



Neda Soltani, symbol of the Iranian resistance! - Neda Soltani, symbole de la résistance Iranienne!







 
 
 
 
 
 
 
 


Back to top
cent.dix
Guest

Offline




PostPosted: Sun 28 Jun - 18:42 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

No comment, merci du sujet.

Back to top
Lolane
Guest

Offline




PostPosted: Sun 28 Jun - 18:57 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

triste triste triste ...!

Back to top
SandLover
Guest

Offline




PostPosted: Mon 29 Jun - 08:29 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

Le problème pose la question de la résistance à la violence.

Violente ou non violente.
Mes origines me font pencher pour la violence.


Back to top
Lolane
Guest

Offline




PostPosted: Mon 29 Jun - 11:03 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

La Violence engendre la Violence...Tes origines n'on ont elles pas assez souffert ???

A ce jour d'autre Peuples souffrent, meurent, s'éteignent...D'autres Hommes font la Guerre...
D'Autres Femmes et Enfants mènent leurs Combats...
Est tu Immature ??? Eh bien là j'ai le regret malgrès tout mon Respect de te répondre que oui...Tu n'es non seulement Immature mais ton Orgueil t'empèche de regarder autours de Toi... !

Il est dommage de voir qu'une Femme intelligente, cultivée et érudite ramène chaques débats à son propre sort...!


Back to top
SandLover
Guest

Offline




PostPosted: Mon 29 Jun - 11:21 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

C'est vrai que je traverse une phase un peu égocentrique, que je tempère par beaucoup d'autodérision qui passe sans doute mal dans mes messages.

Ceci dit, chacun juge à partir de ce qu'il connait et ressent.

Je connais aussi la voie de Gandhi, que je respecte, et qui est celle de Aung San.
Je pensais qu'il était inutile d'abonder dans son sens, car elle le dit très bien elle même.

Je voulais juste dire que, devant des monstres comme Hitler, pour moi, seul le choix de la violence est possible.
Il me semble que je le penserais même si je n'étais pas juive mais je réalise que mon histoire fait que je le pense davantage.

Je n'ai jamais nié mon immaturité. Je me demande plutôt si c'est un défaut.
Tu as compris que, si je n'en sors pas, c'est que je m'en satisfait. La question serait plutôt : est-ce un problème ?

Si tu penses que mes interventions sont sans intérêt, je veux bien ne plus en faire,
sauf sur un forum spécifique, qui resterait à déterminer.


Back to top
Lolane
Guest

Offline




PostPosted: Mon 29 Jun - 14:32 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

Autodérision ?? Je n'en perçois aucune...Et ce n'est pas un jugement mais une constatation...
Où serait ce de l'autodérision lorsque tu dis connaître la voie de Ghandi ( Grande Ame ) et la Respecter et que sur un autre post tu confirme ne pas avoir d'Ame mais un corps apparamment bien construit ?

Tu es Juive, est ce que cela te pèse tant que tu le mette toujours en avant ?? Ne serait il pas plus judicieux de mettre en valeurs ta Religion plutôt que de t'en plaindre ??

Tu prônes ta Violence après un post sur l'assassinat d'une jeune Femme qui revendiquait sa place et ses droits...Alors que son combat en était l'inverse !

Non tu ne nie pas ton immaturité mais tu désires quelle soit acceptée ! Dans la mesure où toi même tu l'acceptes pourquoi serait ce un problème ??...Vu que tu t'en satisfait !

Et pour finir tes interventions ne sont pas sans intérêt, mais retourne toi tu n'es pas toute seule !!!

Je ne fait que répondre et te soumettre diverses questions ici et ailleurs mais tu ne veut les lires ou les comprendres...
Le Nautile est un Vaisseau de Partage...Nous ne sommes pas sur IC où aucunes valeurs n'existent, ici il n'y à ni viols virtuels ni attaques massives mais un échange pour conforter l'Etre Humain que nous sommes à se sentir mieux où tout au moins à essayer de se comprendre...
Respectueusement, lolane...


Back to top
SandLover
Guest

Offline




PostPosted: Mon 29 Jun - 15:04 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

Je n'ai pas dit que je n'avais pas d'âme.
J'ai dit que je ne savais pas si ça existait
et je pense que l'âme est un mythe, comme Dieu.

Ceci ne signifie pas que ces mythes soient inutiles. S'ils peuvent rendre les hommes moins mauvais, tant mieux.
Je peux donc utiliser le mot "âme", pour moi il réfère à un mythe utile et compréhensible,

Je te fais partager cette idée, qui n'est pas de moi. Einstein l'a exprimée avec beaucoup d'humour.
Je l'ai déjà dit dans un autre post.

Ce qui est sûr est que j'ai un corps. Voila, c'est tout et très simple.
Et j'ai beaucoup aimé le voir écrit dans le livre (très poétique) de Salwa al Neimi.
L'âme est une hypothèse inutile, donc je m'en passe. Le corps, une évidence ... et j'aime les corps.

Je n'oblige personne à penser comme moi.

Je suis juive car trop de morts m'empêchent de le renier mais je suis athée, ou plutôt indifférente à l'idée de Dieu et à son existence éventuelle.
Je n'ai donc aucune religion en tant que telle, ce qui ne signifie pas que je n'apprécie pas certains des mythes présentés dans la Bible, comme celui d'Adam et Eve, que j'aime particulièrement. Pour moi, ils sont "vrais" dans le sens évoqué par Victor Hugo dans La légende des siècles : et l'oeil était dans la tombe et regardait Caïn ... Pourquoi l'homme a-t-il une conscience ? (enfin, parfois, il ne faut pas rêver).

Je ne prône pas la violence, je pose la question car l'idée me trouble, à cause de l'histoire, et pas seulement de la seconde guerre mondiale.


Back to top
Lolane
Guest

Offline




PostPosted: Mon 29 Jun - 18:39 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

Violente ou non violente.
Mes origines me font pencher pour la violence.


De tes propres mots tu te dis choisir la violence, ce n'est pas une question à mon sens...Mais un choix !
Quand à l'Ame tu la dit hypothèse inutile, si tu pense que l'Ame n'existe pas, c'est que tu pense ne pas en avoir...Sinon à tes yeux elle existerait...


Back to top
SandLover
Guest

Offline




PostPosted: Mon 29 Jun - 20:24 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

L'âme est un idéal, pas une réalité.

Je pourrais aussi dire que les hommes ont inventé l'âme pour cacher la réalité : leur laideur intérieure,
qui est ce que la religion appelle le péché originel.

Je préfère dire que je n'ai pas d'âme plutôt que de prétendre en avoir une et qu'elle soit aussi laide que celle d'un crapaud.


Back to top
Lolane
Guest

Offline




PostPosted: Mon 6 Jul - 10:31 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

De par le fait de dire que tu n'as pas d'Ame, tu l'enlaidis...Et sans aide...
Tu n'as pas d'Ame mais tu te cache la réalité...
Ne dit on pas : " En mon Ame et conscience...? " Considère ta conscience comme ton Ame ! Ensuite tu pourras dire : " la conscience est un idéal...pas une réalité ! Et là ta conscience te sourira...!



Back to top
cent.dix
Guest

Offline




PostPosted: Wed 8 Jul - 06:44 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

Dois-je faire la police ? rire

Jeune Sand, je comprends que tu puisses être confuse en cette part de la connaissance, ne la maîtrisant pas d'une part et d'autre part, ne voulant point être "larguée" ! Mais tu fais un amalgame entre la traduction de Louis Second de la Bible entre le nouveau testament et l'ancien face aux écrits en araméen, éssenien et hébreu qui ne cessent de faire références à l'âme.

Les Aztèques, les Incas, les Indiens d'Amérique font le distingo entre l'âme et l'esprit. Toutes leurs cultures se reposent sur ces faits vérifiables.

Admettons que l'âme soit un idéal, qu'elle n'existe pas. Pourquoi pas ? Comment se fait-il que les Israélites en toutes les synagogues de la planète, sont pourvues de salles interdites aux croyants et pratiquants et que seuls quelques rares personnes puissent accèder à ses salles ou la Torah est lue 24 h / 24 h et 365 js / 365 js ? Si n'il y avait aucune âme, pourquoi alors lire la Torah à voix haute, d'un même unisson ?

Tu n'es pas sans savoir que les mots prononcés émettent des sons, ces sons des vibrations et que celles-ci se perpétuent par delà nos distances terriennes ?

Tu n'es pas sans savoir non plus, que l'Homme depuis la découverte du langage gutéral, ne cesse au travers des siècles de bâtir des édifices pour emmagasiner ces sons et les amplifier à des périodes très précises de notre calendrier cistercien ?

Que tu ne crois pas en cette âme, libre tu es, mais tu ne peux affirmer qu'elle n'existe pas pour le seul argument que tu ne la conçoives pas !

Sourire,
un grain de sable


Back to top
Didier
Guest

Offline




PostPosted: Sun 19 Jul - 10:51 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

Encore en panne !

Last edited by Didier on Sun 23 Aug - 10:16 (2009); edited 1 time in total
Back to top
Guest
Guest

Offline




PostPosted: Mon 20 Jul - 08:54 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

ce sont les Aztèques qui on inventé le couteau.. vous saviez ?  ben oui quoi ?

Non ? vous connaissez pas le fameux couteau Aztèque ?

ok.============================================> l'air de rien


Back to top
cent.dix
Guest

Offline




PostPosted: Mon 20 Jul - 09:28 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

expldr IW

Back to top
Violette
Guest

Offline




PostPosted: Wed 12 Aug - 18:37 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

EN INDE « Faut pas rêver » – France 3 Le Journal des femmes intouchables
 
Un reportage d’Emmanuelle Petit et Jean-Christophe Cheneau
Une production Via Découvertes, avec la participation France Télévisions / Faut pas rêver


Depuis 2002, des femmes intouchables et issues de la tribu Kol publient un journal hebdomadaire « Khabar Lahariya », à Chitrakoot, dans l’Uttar Pradesh. Cet état est le plus touché par l’illettrisme et, dans ce district, seulement 35 % des femmes savent lire et écrire.
 

Elles ont créé ce journal pour démontrer que, contrairement aux idées reçues, des femmes issues de castes inférieures pouvaient exister dans un espace public et faire entendre leurs opinions. Elles voulaient aussi montrer que même sans formation, elles étaient capables de devenir des journalistes scrupuleuses et respectées.
 

Aujourd’hui leur journal est un succès : il couvre l’actualité dans la région et il comprend également des rubriques d’actualités nationales et internationales, un éditorial et un courrier des lecteurs. Leur lectorat est composé d’hommes, de femmes de toutes origines sociales. Ces femmes n’hésitent pas à parcourir de longues distances à pied ou en bus car elles sont convaincues qu’elles doivent voir de leurs propres yeux les situations qu’elles relatent dans leur journal.
 
  
     http://www.lesquotidiennes.com   
Inde: une femme "intouchable" à la tête du Parlement. Historique!
| 11:42  Le Parlement indien a élu ce mercredi 3 juin pour la première fois de son histoire une femme "intouchable" comme présidente de cette institution.





| 03-06-2009 | 11:42 
Meira Kumar, 64 ans, unique candidate, a été désignée par la chambre basse du Parlement, l’Assemblée du peuple, qui vient d’être élue au terme des législatives d’avril-mai triomphalement remportées par le Parti du Congrès du Premier ministre Manmohan Singh. 
  
  
Membre de la communauté des "dalits" ("les opprimés"), Mme Kumar a été cinq fois députée et est une diplomate de carrière entrée en politique en 1985. Lors du scrutin législatif tenu du 16 avril au 13 mai, elle a été réélue dans sa circonscription de l’Etat pauvre du Bihar (est).  

Une fois désignée présidente ("speaker") du Parlement, Mme Kumar a salué ce "moment historique" pour l’Inde et ce "moment écrasant" pour elle-même.
 
  
  
La "plus grande démocratie du monde" a déjà eu un président de la République "intouchable", K.R. Narayanan, et l’Etat le plus peuplé du pays, l’Uttar Pradesh, est dirigé par la chef du Bahujan Samaj Party (BSP, le Parti de la société dalit), Mayawati Kumari, qui rêve de devenir un jour Premier ministre. 
  
  
Les Indiens "dalits" -considérés comme des citoyens "hors castes" ou appartenant aux castes les plus basses- sont 165 millions sur 1,17 milliard d’habitants et se plaignent d’obstacles sur le marché du travail, du logement ou pour l’éducation. 
  
  
Violences et vexations sont fréquentes contre les hindous de castes inférieures bien que les textes proscrivent toute discrimination fondée sur l’appartenance à une caste. L’"intouchabilité" a été formellement abolie dans la Constitution indienne du 26 janvier 1950, mais l’ONU avait jugé en 2007 que "de facto, la ségrégation persistait". 
  
La Constitution indienne –la plus longue au monde avec près 117 000 mots- contient huit principes fondamentaux. Selon l’un d'eux, « les minorités comme les tribus, les communautés défavorisées comme les classes inférieures doivent pouvoir jouir des conditions nécessaires à une vie décente ». 70% de la population indienne vivant toujours dans des zones rurales, le gouvernement doit avoir des difficultés pour appliquer ce principe. Subash Mohapatra, le fondateur et directeur de l'ONG ‘Forum for fact finding documentation and advocacy’ (FFDA), a longtemps travaillé pour l’un des journaux les plus influents d'Inde. Du jour au lendemain, il est passé d'un bureau confortable à New Delhi au quotidien de terrain, risqué, d'un activiste des droits de l'homme. Les raisons de ce déclic ? La vue dans un hôpital d’une fille mère et de son bébé décédés lors d'un accouchement a agi comme un électrochoc. Mohapatra créé alors la FFDA qui n’a depuis de cesse de dénoncer la pratique du mariage infantile, une coutume illégale mais tolérée par les autorités.
Bien que la législation indienne interdise ces unions depuis 1929, elles sont toujours organisées, surtout dans les familles pauvres. Aujourd’hui, 33% des épouses ont moins de 18 ans, l'âge minimum légal pour se marier en Inde. Ce rite social des mariages précoces concerne principalement les filles. Outre leur immaturité physique, les forcer à une grossesse entre 11 et 15 ans équivaut à les condamner à l'analphabétisme et à la dépendance économique pour le reste de leur vie.
Brosser le sol foulé
Le système des castes reste en Inde très prégnant. Malgré l’interdiction constitutionnelle des discriminations, des millions de citoyens sont toujours considérés comme inférieurs et traités comme tels.
La forme de discrimination la plus cruelle est celle qui touche les communautés
Dalit, plus connus sous le nom 'd’Intouchables'. Les Dalits doivent nettoyer les excréments des nombreux animaux errants, sont cireurs de chaussures, vendeurs ambulants ou les paysans sans terre. Dans certains villages, il est interdit que l’ombre d’un Dalit obstrue le chemin d’un Brahame –les membres de la caste la plus élevée- en raison du « risque de contamination ». C’est pour cela que de nombreux 'Intouchables' doivent brosser le sol qu’ils ont foulé. Malgré son décollage économique, l’Inde reste pour ces exclus une immense et invisible prison sociale.
Autres opprimés, les Adivasi qui représentent 8% de la population. Constituée des différentes populations indigènes, cette caste obéit à des mœurs et des rites religieux qui n’ont pas changé durant ces deux derniers millénaires. Leur isolement socioculturel les cantonne dans une marginalité sans défense. Les autorités indiennes n’hésitent pas à s’approprier leurs terres, privatiser leurs forêts et fleuves et à les expulser- souvent sans aucune indemnisation- de leurs villages.

Ces communautés ne sont pas seules
La FFDA aujourd’hui veut lutter aux côtés de ces exclus : ces filles mères sans défense, ces femmes Adivasi violées par des chefs locaux, ces policiers ou guides spirituels que personne n’ose dénoncer, ces Dalits qui croupissent en prison durant des mois, sans preuve ni jugement. L’objectif : que justice soit faite pour ceux qui n’ont pas droit à la parole et qui ne comptent pour personne.
Crédit photos : JDR Eléments d'information sur le travail des enfants
Selon l’UNICEF, près de 246 millions d’enfants dans le monde travaillent, dont 171 millions dans des conditions dangereuses.
Tous les travaux ne sont pas préjudiciables aux enfants. Il existe une distinction entre travail conforme et travail non conforme aux normes élaborée par l’Organisation Internationale du Travail (
OIT).
Travail conforme aux normes de l'OIT
Il correspond à toute participation à une activité économique qui ne nuit pas à la santé, au développement ou aux études des enfants. Les travaux légers sont autorisés à partir de 12 ans.
Concrètement, les enfants peuvent travailler chez eux, dans la ferme ou l’entreprise familiale. Leur travail est toléré tant qu’il ne compromet pas leur santé et ne les empêche pas de suivre leur scolarité en profitant de leur enfance.
Travail non conforme aux normes de l'OIT
Il s’agit de toute activité enfreignant la Convention 138 de l’OIT : les enfants de moins de 12 ans qui travaillent, ceux âgés de 12 à 14 ans qui effectuent plus que des travaux légers et ceux qui subissent les pires formes de travail des enfants.
Une liste des pires formes de travail des enfants a été établie par l’UNICEF :
  • Esclavage
  • Recrutement forcé
  • Prostitution
  • Traite
  • Activités illicites contraintes
  • Activités dangereuses


Une évolution à défaut d'une révolution
Mais l’UNICEF, à l’aube de son soixantième anniversaire, se veut réaliste : il est impossible d’éradiquer totalement le travail des enfants. Néanmoins, de nombreuses actions peuvent déjà être menées pour améliorer leurs conditions de travail. Des missions d’informations doivent en outre être encouragées.
A Firozabad dans l’Uttar Pradesh (Inde), des spectacles de théâtre de rue permettent d’informer les enfants employés dans l’industrie du verre et leurs parents sur les dangers liés à cette activité. Les enfants, âgés de 6 à 14 ans, peuvent se rendre à la fin de leur journée de travail, dans des centres d’enseignement parallèle qui peuvent proposer des passerelles vers un enseignement plus scolaire. Au Népal, l’UNICEF et le gouvernement norvégien ont mis en place des ‘Bal Bikas Kendras’, des sortes de centres de développement de l’enfant qui proposent aux enfants travailleurs 2 heures de cours, 6 jours par semaine.
Article écrit par Louise Buonggiovanni
Traduit par Sylvie Lewandowski
  


Back to top
cent.dix
Guest

Offline




PostPosted: Wed 12 Aug - 19:09 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

applaudir applaudir applaudir





Back to top
Violette
Guest

Offline




PostPosted: Thu 20 Aug - 09:44 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

http://www.lesquotidiennes.com/femmes/loi-discriminante-envers-les-femmes-afghanes.html

Loi discriminante envers les femmes afghanesdiscrimination | 14:54  Une loi discriminante à l'encontre des femmes de la minorité chiite a été adoptée par l’Afghanistan.



afp


av | 14-08-2009 | 14:54


Une loi «légalisant la discrimination» à l'encontre des femmes de la minorité chiite a été adoptée par l’Afghanistan. Elle stipule notamment que si une femme refuse de satisfaire les demandes sexuelles de son mari, celui-ci a le droit de lui retirer tout soutien matériel, y compris de lui enlever la nourriture de la bouche.
 
 
 
Selon l'organisation de défense des droits de l'Homme, cette loi a été publiée au Journal officiel d'Afghanistan le 27 juillet. L’organisation dénonce à ce sujet une manœuvre électoraliste du président Hamid Karzaï, candidat à sa réélection le 20 août et à ce jour considéré comme le favori.
 
 
 
Nouvelle version
 
 
 
Human Rights Watch voit cette loi comme étant une nouvelle version de celle que les parlementaires afghans avaient adoptée en mars dernier, rapporte le site de la tsr. Elle n’était cependant pas entrée en vigueur à cause du tollé déchaîné en Occident, où l'on évoquait une légalisation du viol domestique.
 
 


Lisez ci-dessous deux articles en lien avec le sujet

Les Nations Unies sont inquiètes. Le droit des femmes en Afghanistan pourrait encore reculer. Une nouvelle loi conçue à l'intention de la communauté chiite du pays, qui représente 15% de la population, scandalise. Loin d'apporter une solution à certaines atteintes à l'intégrité des femmes induites par le code de la famille de cette minorité, cette législation risque de légaliser le viol conjugal. Et aussi d'empêcher les femmes de quitter leur foyer sans l'autorisation du mari.
Cette loi a été adoptée au Parlement et signée par le président Hamid Karzaï, mais n'est pas encore promulguée. Le Fonds de développement de l'ONU pour la femme (Unifem) se dit sérieusement préoccupé "par son impact éventuel sur les femmes d'Afghanistan".
 
Pour davantage d'information sur le sujet, lire l'article de 
L'Express.
 iens en relation avec l'article :
[*]15 jeunes Afghanes aspergées de vitriol dans la rue[*]500 Afghanes protestent contre l'enlèvement d'une Américaine[*]Les afghanes s'immolent pour fuir leur vie





Back to top
Lolane
Guest

Offline




PostPosted: Thu 20 Aug - 09:54 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

Merci infiniment ma violette...

DIRE ET DENONCER !!!


Back to top
cent.dix
Guest

Offline




PostPosted: Fri 21 Aug - 16:09 (2009)    Post subject: combat d'une femme Reply with quote

Infiniment merci Ma Violette, Ange  tu es !

DIRE & DÉNONCER 


Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Le.Nautile - Partage des Savoirs Forum Index -> SALLE DE PILOTAGE LE.NAUTILE "VAISSEAU du PARTAGE et de la CONVIVIALITÉ" -> INTERNATIONAL -> Droit All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation

Template SG-1 by Dav.bo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

... ga(‘set’, ‘&uid’, {}); // Définir l'ID utilisateur partir du paramètre user_id de l'utilisateur connecté. ... http://localhost:8080 https://myproductionurl.www.forum-le-nautile.com (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','https://www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-51495022-1', 'auto'); ga('require', 'GTM-WGNFT9W'); ga('send', 'pageview');