… www.forum-le-nautile.com …

bxa22vnklusn.forum-le-nautile.com. gv-no2wa4iqyhtseg.dv.googlehosted.com Le.Nautile - Partage des Savoirs :: poème d'amour et d'amitiée
Le.Nautile - Partage des Savoirs Forum Index Le.Nautile - Partage des Savoirs
De l'Homme à l'animal
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Certification du label Qualité : forum-le-nautile.com certifié de qualité par DNSLookUp Traduction des 58ères langues officielles en sélectionnant la langue de votre choix.
poème d'amour et d'amitiée

 
Post new topic   Reply to topic    Le.Nautile - Partage des Savoirs Forum Index -> PONT SUPÉRIEUR TRIBORD -> Poésie -> La Spirale des Poètes
Previous topic :: Next topic  
Author Message
GIGI24
Guest

Offline




PostPosted: Wed 27 May - 17:15 (2009)    Post subject: poème d'amour et d'amitiée Reply with quote

PublicitéSupprimer les publicités ?



Je t'aime

Ce verbe il est pour toi
Je le conjugue à tous les temps
Passé, présent, futur

Ce verbe te dis mon amour
Que je tiens à toi
Que tu es toute ma vie

Ce verte dès le premier jour
J'ai su qu'il était pour toi
Et pour toujours

Ce verbe ne se perdra pas à travers le temps
Il ne sera jamais emporté par le vent
Mon seul amour, mon seul grand amour

Ce verbe je te l'offre avec un bouquet de fleurs
Chacune d'elle aura l'odeur
D'un éternel printemps, notre amour

JE T'AIME






L'espoir au coeur.

Avec l'espoir au cœur,
Je prendrai le bateau du bonheur,
Celui de la guérison.
Tes anges t’y guideront!

Avec espoir, comme le capitaine,
Tu mènes ta nacelle
Vers une guérison certaine
Et tu commenceras une vie nouvelle.

Très bientôt, tu guériras.
Ne t'en fais pas,
Pense à tout ce bonheur
Que revivra ton cœur.
Vis un jour à la fois,
Et garde la foi
En tenant à nouveau dans tes bras
Celle que tu aimes tant ici-bas.

Avec l'espoir au cœur,
Tu connaîtras encore des jours de bonheur
Ta guérison sera au rendez-vous
Mais le seras-tu ?
Bon rétablissement !




Back to top
Violette
Guest

Offline




PostPosted: Wed 27 May - 17:30 (2009)    Post subject: poème d'amour et d'amitiée Reply with quote

très beaux ces poèmes gigi

Back to top
GIGI24
Guest

Offline




PostPosted: Wed 27 May - 21:23 (2009)    Post subject: poème d'amour et d'amitiée Reply with quote

merci ma violette
mais comme tu peu voire j'aime tous se qui et poème


Back to top
GIGI24
Guest

Offline




PostPosted: Wed 27 May - 21:28 (2009)    Post subject: poème d'amour et d'amitiée Reply with quote




Chaque jour, je vois défiler le temps
devant moi la réalité,
derrière moi un passé...
Chaque jour, je fais les mêmes gestes,
Les mêmes mouvements,
Assis inlassablement, je rêve à ce qui a été
Et ne sera plus jamais.

Assis devant un café, je viens vous retrouver.
L’ordinateur est devenu un ami inséparable pour moi.
Car c'est le courant qui passe entre nous.
Un sourire radieux, un bonjour chaleureux,
Me fait oublier ma solitude.
Une chaleur au coeur de cet écran qui est si froid parfois.

Chaque jour, je continue a venir vous visiter,
Avec mon coeur, avec ma tendresse et mon amitié..
Quand je suis avec vous mes amis.
J'oublie que je suis assis dans un fauteuil,
Je me balade avec vous tous..
Je m'envole où tout est si beau, si pur.

C'est ici que naissent de véritables amitiés,
Un mot gentil, une parole affectueuse,
Et voilà de nouveau ce soleil qui brille, dans mon coeur..

Si tous les gens qui se baladent ici,
pouvaient, ne serait-ce qu'ouvrir leurs coeurs,
à tout ce qu'il y a de beau ,
dégager juste un peu de chaleur,
ils en retireraient beaucoup de bonheur.
Un pc, pour plusieurs, c'est un coeur qui bat..
Une écoute dont ils ont besoin.
Un peu de tendresse et surtout une amitié.
Plusieurs en ont besoin...

Un virus, un hacker et voilà que leur monde,
vient de s'effondrer..
Chaque jour, il y en a qui se retrouvent seuls.
Souffrant de solitude et n'ayant plus rien.
que de prier pour pouvoir enfin vous retrouver.

Je vous serre tous près de mon coeur...
Vous tous, mes amis
Car devant cet ordinateur je ressens votre amitié.
Et je sais que jour après jour ,
je vous y retrouverai pour boire encore mon café...

Avec vous tous, assis non pas dans ce fauteuil,
mais en me baladant avec vous..
Merci à vous tous pour ce bonheur que vous me donnez.




Back to top
GIGI24
Guest

Offline




PostPosted: Wed 27 May - 21:30 (2009)    Post subject: poème d'amour et d'amitiée Reply with quote





C'est tellement facile de juger

Ce qui ne fonctionne pas dans la vie des autres.
Nous nous disons souvent : ''Si j'étais à sa place, je ferais
Telle chose, telle chose, telle chose ! ''

Mais avons-nous déjà pensé que si nous étions réellement à la place de l'autre personne,
Vraiment dans ses souliers,nous serions en prise avec ses émotions,
Ses préjugés, ses réactions, ses inquiétudes, ses ambitions, ses objectifs, ses inhibitions, ses instincts, brefs, nous aurions son passé, son présent et son avenir et il est fort probable
que nous agirions exactement de la même façon qu'elle!


Avant de condamner quelqu'un, essayons non seulement de le comprendre, mais de vibrer au même diapason que lui et nous constaterons alors que nos émotions ressemblent aux siennes.

C'est tellement facile de juger





Back to top
Violette
Guest

Offline




PostPosted: Wed 27 May - 22:35 (2009)    Post subject: poème d'amour et d'amitiée Reply with quote

Liberté
 
Sur mes cahiers d'écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable sur la neige
J'écris ton nom
 
 
Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J'écris ton nom
 
 
Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J'écris ton nom
 
 
Sur la jungle et le désert
Sur les nids sur les genêts
Sur l'écho de mon enfance
J'écris ton nom
 
 
Sur les merveilles des nuits
Sur le pain blanc des journées
Sur les saisons fiancées
J'écris ton nom
 
 
Sur tous mes chiffons d'azur
Sur l'étang soleil moisi
Sur le lac lune vivante
J'écris ton nom
 
 
Sur les champs sur l'horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J'écris ton nom
 
 
Sur chaque bouffée d'aurore
Sur la mer sur les bateaux
Sur la montagne démente
J'écris ton nom
 
 
Sur la mousse des nuages
Sur les sueurs de l'orage
Sur la pluie épaisse et fade
J'écris ton nom
 
 
Sur les formes scintillantes
Sur les cloches des couleurs
Sur la vérité physique
J'écris ton nom
 
 
Sur les sentiers éveillés
Sur les routes déployées
Sur les places qui débordent
J'écris ton nom
 
 
Sur la lampe qui s'allume
Sur la lampe qui s'éteint
Sur mes maisons réunis
J'écris ton nom
 
 
Sur le fruit coupé en deux
Dur miroir et de ma chambre
Sur mon lit coquille vide
J'écris ton nom
 
 
Sur mon chien gourmand et tendre
Sur ces oreilles dressées
Sur sa patte maladroite
J'écris ton nom
 
 
Sur le tremplin de ma porte
Sur les objets familiers
Sur le flot du feu béni
J'écris ton nom
 
 
Sur toute chair accordée
Sur le front de mes amis
Sur chaque main qui se tend
J'écris ton nom
 
 
Sur la vitre des surprises
Sur les lèvres attentives
Bien au-dessus du silence
J'écris ton nom
 
 
Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J'écris ton nom
 
 
Sur l'absence sans désir
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J'écris ton nom
 
 
Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l'espoir sans souvenir
J'écris ton nom
 
 
Et par le pouvoir d'un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer
 
 
Liberté
Paul éluard


Back to top
GIGI24
Guest

Offline




PostPosted: Wed 27 May - 22:40 (2009)    Post subject: poème d'amour et d'amitiée Reply with quote

c'est magnifique violette
et tu sais ça me rapelle une poèsie que j'ai apris a l'ecole
mais je me souviens plus tres bien des paroles


Back to top
Violette
Guest

Offline




PostPosted: Thu 28 May - 21:22 (2009)    Post subject: poème d'amour et d'amitiée Reply with quote

A ma fille Adèle

Tout enfant, tu dormais près de moi, rose et fraîche,
Comme un petit Jésus assoupi dans sa crèche ;
Ton pur sommeil était si calme et si charmant
Que tu n'entendais pas l'oiseau chanter dans l'ombre ;
Moi, pensif, j'aspirais toute la douceur sombre
Du mystérieux firmament.

Et j'écoutais voler sur ta tête les anges ;
Et je te regardais dormir ; et sur tes langes
J'effeuillais des jasmins et des oeillets sans bruit ;
Et je priais, veillant sur tes paupières closes ;
Et mes yeux se mouillaient de pleurs, songeant aux choses
Qui nous attendent dans la nuit.

Un jour mon tour viendra de dormir ; et ma couche,
Faite d'ombre, sera si morne et si farouche
Que je n'entendrai pas non plus chanter l'oiseau ;
Et la nuit sera noire ; alors, ô ma colombe,
Larmes, prière et fleurs, tu rendras à ma tombe

Ce que j'ai fait pour ton berceau.




Victor HUGO


Back to top
GIGI24
Guest

Offline




PostPosted: Thu 28 May - 22:20 (2009)    Post subject: poème d'amour et d'amitiée Reply with quote





C’est quoi l’amitié?


L’amitié ce sont « deux oreilles » qui t’écoute dans la joie,
dans la peine, sans jamais se lasser

L’amitié ce sont « deux yeux » qui voit dans « ton regard »
comme dans un miroir

L’amitié c’est « la confiance » malgré la distance

L’amitié c’est se parler de « tout et de rien »,
mais c’est aussi le respect dans le « silence »

L’amitié est « aveugle » devant tout ce qui est différent

L’amitié ne fait pas de distinction de « sexe »,
il est « l’intérieur de soi » pur et limpide comme l’eau
qui coule dans un ruisseau

L’amitié ne voit que « la beauté de l’âme »

L’amitié c’est tellement de choses qu’on ne peut « jamais »
dire qu’on a « beaucoup » d’amis-es

Car l’amitié ce sont deux âmes qui se prennent par la main
sur le chemin de la vie et même davantage…

L’amitié c’est ne jamais se « perdre de vue » malgré le
temps qui passe

L’amitié c’est vraiment « tout »




Back to top
GIGI24
Guest

Offline




PostPosted: Thu 28 May - 22:22 (2009)    Post subject: poème d'amour et d'amitiée Reply with quote





Il faut prendre le temps de se dire «JE T'AIME»

Donne ce cœur à tous ceux que tu ne veux pas perdre,
ne prends personne pour acquis


Tiens tous ceux que tu aimes près de ton cœur
car tu te réveilleras peut-être un matin
pour réaliser que tu as perdu un diamant
pendant que tu étais trop occupé à collecter des pierres.


Si tu reçois ce message,
c'est parce que je t'aime et je tiens à toi,
je voulais tout simplement que tu le saches









Back to top
GIGI24
Guest

Offline




PostPosted: Fri 29 May - 10:43 (2009)    Post subject: poème d'amour et d'amitiée Reply with quote

A qu'elle âge on est vieux ?



A cinq ans je croyais que l'on devenait vieux
Sitôt qu 'on atteignait la dizaine d'années
Mais quand mes dix printemps sonnèrent glorieux
Je remis à quinze ans mes caduques données.

Lorsque longtemps après, j'attrapai mes quinze ans,
Je fixai à vingt ans ma future vieillesse.
Or, mes vingt ans passés, j'ajoutai dix printemps,
Pensant bien qu'à trente ans j'obtiendrais la sagesse.

Arrivèrent ces trente et là je me disais:
On doit devenir vieux seulement à quarante.
La quarantaine vint:j'étais robuste et frais.
Alors, me suis-je dit, ce doit être à cinquante.

Cinquante tôt venu, vite je m'aperçus
Qu'on reste jeune encore tant qu'on n'a pas soixante.
Je les ai dépassés de seize ans révolus
Et je me trouve aussi neuf que lorsque j'avais trente.

Mes cheveux sont, bien sûr, devenus grisonnants
Mais je conserve encore un peu de ma crinière;
Je marche sans bâton, mais j'ai perdu mes dents;
Les jeunes pourraient bien me prendre pour grand-père.

Malgré tout, je me sens presque aussi bien portant
Qu'en ces jours si actifs de ma plus tendre enfance;
Plus modéré, bien sûr, sans crouler cependant.
Mes rêves envolés, je garde l'espérance.

Parfois je me demande:" A quel âge est-on vieux?"
Il me semble que moi, je suis toujours le même;
Je me tiens occupé, je ne me sens que mieux.
J'ignore la question, ça règle le problème.

Quand j'aurai mes cent ans, je dirai: "Ô Seigneur
A quel âge est-on vieux?"....Mais à cent ans, quoi faire
Si la neige des ans m'interdit tout labeur ?
mieux vaut le ciel alors...quand il plaira au Père...


Back to top
Violette
Guest

Offline




PostPosted: Fri 29 May - 18:41 (2009)    Post subject: poème d'amour et d'amitiée Reply with quote

Okay

Back to top
Achille78
Guest

Offline




PostPosted: Sat 30 May - 11:05 (2009)    Post subject: poème d'amour et d'amitiée Reply with quote

Une leçon de vie GIGI

B29


Back to top
GIGI24
Guest

Offline




PostPosted: Sat 30 May - 12:11 (2009)    Post subject: poème d'amour et d'amitiée Reply with quote

FLEUR D'ENFANCE





Fleur d'enfance

L'haleine d'une fleur sauvage,
En passant tout près de mon coeur,
Vient de m'emporter au rivage,
Où naguère aussi j'étais fleur :
Comme au fond d'un prisme où tout change,
Où tout se relève à mes yeux,
Je vois un enfant aux yeux d'ange :
C'était mon petit amoureux !

Parfum de sa neuvième année,
Je respire encor ton pouvoir ;
Fleur à mon enfance donnée,
Je t'aime ! comme son miroir.
Nos jours ont séparé leur trame,
Mais tu me rappelles ses yeux ;
J'y regardais flotter mon âme :
C'était mon petit amoureux !

De blonds cheveux en auréole,
Un regard tout voilé d'azur,
Une brève et tendre parole,
Voilà son portrait jeune et pur :
Au seuil de ma pauvre chaumière
Quand il se sauvait de ses jeux,
Que ma petite âme était fière ;
C'était mon petit amoureux !

Cette ombre qui joue à ma rive
Et se rapproche au moindre bruit,
Me suit, comme un filet d'eau vive,
A travers mon sentier détruit :
Chaste, elle me laisse autour d'elle
Enlacer un chant douloureux ;
Hélas ! ma seule ombre fidèle,
C'est vous ! mon petit amoureux !

Femme ! à qui ses lèvres timides
Ont dit ce qu'il semblait penser,
Au temps où nos lèvres humides
Se rencontraient sans se presser ;
Vous ! qui fûtes son doux Messie,
L'avez-vous rendu bien heureux ?
Du coeur je vous en remercie :
C'était mon petit amoureux !


Back to top
GIGI24
Guest

Offline




PostPosted: Wed 17 Jun - 23:59 (2009)    Post subject: poème d'amour et d'amitiée Reply with quote



La petite fille aux allumettes



Par une nuit glaciale d'hiver, une petite fille marchait dans les rues, regardant les vitrines illuminées. C'était la veille du Jour de l'An. Les bras chargés de cadeaux, les passants se dépêchaient de faire leurs derniers achats. Mais cette petite fille-là n'attendait aucun cadeau. Elle vivait toute seule avec son père. Et malheureusement, il ne l'aimait guère.

Elle serrait un paquet d'allumettes dans ses petites mains bleuies de froid. Sa robe était déchirée. Le vent la faisait frissonner, et la neige sur les pavés brûlait ses pieds nus. Les lumières des vitrines allaient bientôt s'éteindre. Les passants rentrianet chez eux. Elle était seule dans la rue.

« Je n'oserai jamais revenir à la maison, pensait la petite fille. Je ne pourrai pas dire à mon père que je n'ai pas vendu d'allumettes. Vraiment, je ne peux pas rentrer ! »

Entre deux maisons de pierre grise, la petite fille s'assit dans un recoin. Comme elle avait froid! Les flocons de neige mouillaient ses cheveux blonds.
« Je vais craquer une de mes allumettes, se dit-elle, ce la me réchauffera les mains. » La flamme chaude et claire brilla dans l'obscurité. La petite fille s'imagina qu'elle était assise devant un bon feu, dans une salle à mange éclatante de lumière. Mais l'allumette s'éteignit, et la vision disparut.

Lorsqu'elle frotta une deuxième allumette, le mur gris devint transparent. Elle vit la table de la salle à manger, chargée de plats délicieux : une dinde rôtie, une bûche glacée décorée de fruits confits. Tan de bonnes choses qu'on ne savait par laquelle commencer. Mais lorsqu'elle étendit la main, la vision s'évanouit.

La petite fille fit craquer une troisième allumette. Elle se vit au pied d'un magnifique arbre de Noël. Une centaine de bougies étincelaient sur ses branches vertes.

Enveloppés de papier d'or et d'argent, des cadeaux étaient entassés autour du sapin, et la petite fille savait qu'ils étaient tous pour elle.

En haut de l'arbre scintillait une splendide étoile qui, soudain, tomba à terre. On aurait cru voir une étoile filante dans le ciel. Et la petite fille se souvint de sa grand-mère, la seule personne qui l'ait aimée vraiment. Avant de mourir, elle lui avait appris que les étoiles filantes montent vers le paradis.

« Comme je serais heureuse de revoir grand-mère! » pensa la petite fille en craquant une quatrième allumette. Et voilà que sa grand-mère apparut, encore plus belle et plus souriante que lorsqu'elle était en vie.

« Ne me quitte pas, grand-mère! murmura la petite fille. Je sais bien que tu partiras quand l'allumette s'éteindra. Emmène-moi avec toi, je t'en pris. » Elle frotta en h'te toutes les allumettes qui restaient dans le paquet. Il faisait plus clair qu'en plein soleil. Lorsque la dernière allumette s'enflamma, la grand-mère ouvrit les bras et prit sa petite fille avec elle. Et elles s'envolèrent ensemble.

L'allumette s'éteignit, et tomba des mains froides et sans vie de la petite fille. On la trouva morte le matin du Jour de l'An, assise entre les deux maisons grises. Elle souriait et paraissait heureuse. Personne ne savait que sa grand-mère était venu la chercher pour la mener au ciel


Back to top
GIGI24
Guest

Offline




PostPosted: Wed 17 Jun - 23:59 (2009)    Post subject: poème d'amour et d'amitiée Reply with quote




Les yeux de l'âme


Auteur inconnu




Deux hommes, tous les deux gravement malades, occupaient la même chambre d'hôpital. L'un d'eux devait s'asseoir dans son lit pendant une heure chaque après-midi afin d'évacuer les sécrétions de ses poumons. Son lit était à côté de la seule fenêtre de la chambre. L'autre devait passer ses journées couché sur le dos.

Les deux compagnons d'infortune se parlaient pendant des heures. Ils parlaient de leurs épouses et familles, décrivaient leur maison, leur travail, leur participation dans le service militaire et les endroits ou ils avaient été en vacances. Et chaque après-midi, quand l'homme dans le lit près de la fenêtre pouvait s'asseoir, il passait le temps à décrire à son compagnon de chambre tout ce qu'il voyait dehors.

L'homme dans l'autre lit commença a vivre pour ces périodes d'une heure ou son monde était élargi et égayé par toutes les activités et les couleurs du monde extérieur. De la chambre, la vue donnait sur un parc avec un beau lac. Les canards et les cygnes jouaient sur l'eau tandis que les enfants faisaient voguer leurs bateaux, modèles réduits. Les amoureux marchaient bras dessus, bras dessous, parmi des fleurs aux couleurs de l'arc-en-ciel. De grands arbres décoraient le paysage et on pouvait apercevoir au loin la ville se dessiner. Pendant que l'homme près de la fenêtre décrivait tous ces détails, l'homme de l'autre côté de la chambre fermait les yeux et imaginait la scène pittoresque.

Lors d'un bel après-midi, l'homme près de la fenêtre décrivit une parade qui passait par là. Bien que l'autre homme n'ait pu entendre l'orchestre, il pouvait le voir avec les yeux de son imagination, tellement son compagnon le dépeignait de façon vivante. Les jours et les semaines passèrent.

Un matin, à l'heure du bain, l'infirmière trouva le corps sans vie de l'homme près de la fenêtre, mort paisiblement dans son sommeil. Attristée, elle appela les préposés pour qu'ils viennent prendre le corps. Dès qu'il sentit que le temps était approprié, l'autre homme demanda s'il pouvait être déplacé à côté de la fenêtre. L'infirmière, heureuse de lui accorder cette petite faveur, s'assura de son confort, puis elle le laissa seul.

Lentement, péniblement, le malade se souleva un peu, en s'appuyant sur un coude pour jeter son premier coup d'oeil dehors. Enfin, il aurait la joie de voir par lui-même ce que son ami lui avait décrit. Il s'étira pour se tourner lentement vers la fenêtre près du lit. Or, tout ce qu'il vit, fut un mur!

L'homme demanda à l'infirmière pourquoi son compagnon de chambre décédé lui avait dépeint une toute autre réalité. L'infirmière répondit que l'homme était aveugle et ne pouvait même pas voir le mur. Peut-être a-t-il seulement voulu vous encourager, commenta-t-elle.

Epilogue : Il y a un bonheur extraordinaire a rendre d'autres heureux, en dépit de nos propres épreuves. La peine partagée réduit de moitié la douleur, mais le bonheur, une fois partagé, s'en trouve doublé. Si vous voulez vous sentir riche, vous n'avez qu'à compter, parmi toutes les choses que vous possédez, celles que l'argent ne peut acheter. Aujourd'hui est un cadeau, c'est pourquoi on l'appelle présent.


Back to top
Lolane
Guest

Offline




PostPosted: Thu 18 Jun - 09:25 (2009)    Post subject: poème d'amour et d'amitiée Reply with quote

superbes textes ma gigi !! Merci infiniment !!

Back to top
GIGI24
Guest

Offline




PostPosted: Thu 18 Jun - 09:35 (2009)    Post subject: poème d'amour et d'amitiée Reply with quote


Je suis ce que je suis



La tulipe ne sera une rose
Et la rose ne sera un pissenlit
à quoi sert espérer être une rose
Quand au fond "Je suis ce que je suis"

Je suis peut-être une tulipe
qui s'éveille à tous les printemps
Démontrant ses couleurs ses principes
Jugée souvent bien hors du temps

Je suis peut-être une rose
dégageant l'arôme de l'amour
on se pique sur mon côté morose
mais le bonheur revient au détour

Je suis peut-être un pissenlit
répandu et plutôt mal compris
mais sachez quand il est bien servi
il donnera du goût à votre vie

Qu'importe la fleur que vous soyez
vous avez tous un rôle à jouer
mais vous devez vous rappeler
de Celui qui vous a créé

La tulipe ne sera une rose
Et la rose ne sera un pissenlit
à quoi sert espérer être une rose
Quand au fond "Je suis ce que je suis"


Back to top
GIGI24
Guest

Offline




PostPosted: Sat 20 Jun - 08:27 (2009)    Post subject: poème d'amour et d'amitiée Reply with quote

 
   
C’est un grand terrain de nulle part  
Avec de belles poignées d’argent  
La lunette d’un microscope  
Et tous ces petits êtres qui courent  
   
**********  
 Car chacun vaque à son destin  
Petits et grands  
Comme durant des siècles Egyptiens  
Péniblement  
   
**********   
 A porter mille fois son point sur le « i »  
Sous la chaleur et dans le vent  
Dans le soleil ou dans la nuit  
Voyez vous ces êtres vivants  
   
**********   
 Quelqu’un a inventé ce jeu  
Terrible , cruel, captivant  
Les  maisons, les lacs , les continents  
Comme un lego avec du vent  
   
**********  
 La faiblesse des tout-puissants  
Comme un lego avec du sang  
La force décuplée des perdants  
Comme un lego avec les dents  
Comme un lego avec des mains  
Comme un lego  
   
**********  
 Voyez  vous tous ces humains  
Danser ensemble à se donner la main  
S’embrasser dans le noir à cheveux blonds  
A ne pas voir demain comme ils seront  
   
**********  
 Car si la terre est ronde et qu’ils s’y agrippent  
Au-delà, c’est le vide  
Assis devant le restant d’une portion de frites  
Noir sidéral et quelques plats d’amibes  
   
**********   
 Les capitales sont toutes les mêmes devenues  
Aux facettes d’un même miroir  
Vêtues d’aciers , vêtues de noir  
Comme un lego mais sans mémoire  
   
**********  
 Pourquoi ne me réponds-tu jamais  
Sous ce manguier de plus de dix mille pages  
A te balancer dans cette cage  
   
A voir le monde de si haut  
   
Comme un damier, comme un lego  
Comme un imputrescible radeau, comme un insecte sur le dos  
   
**********  
 C’est un grand terrain de nulle part  
Avec de belles poignées d’argent  
La lunette d’un microscope  
On regarde, on regarde, on regarde dedans  
   
**********  
 On voit de toutes petites choses qui luisent  
Ce sont des gens dans des chemises  
Comme durant ces siècles de la longue nuit  
Dans le soleil ou dans le bruit…….  
Paroles (extrait de l’album " Bleu pétrole "  
 
" Comme un lego" "D’Alain Bashung "
    
   
" Ta voix mystique qui jonglait avec les mots  
Leurs sens et nos cœurs  
Merci pour la magie de ta poésie  
Bon voyage dans ce train de nuit "   
   
 
 
 
      
 


Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Le.Nautile - Partage des Savoirs Forum Index -> PONT SUPÉRIEUR TRIBORD -> Poésie -> La Spirale des Poètes All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation

Template SG-1 by Dav.bo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

... ga(‘set’, ‘&uid’, {}); // Définir l'ID utilisateur partir du paramètre user_id de l'utilisateur connecté. ... http://localhost:8080 https://myproductionurl.www.forum-le-nautile.com (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','https://www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-51495022-1', 'auto'); ga('require', 'GTM-WGNFT9W'); ga('send', 'pageview');